FIA WEC / Nouveau règlement autour du Mans

Les 24 Heures du Mans en bouquet final d'un Championnat du Monde d'Endurance de la FIA revu et corrigé
 
 
 
 
•    2018 / 2019 : une période de transition vers un nouvel avenir
•    Les 24 Heures du Mans deviennent la manche finale d'un calendrier profondément remanié
•    Une réglementation LMP1 modifiée
•    Le Prologue du WEC aura lieu en avril et proposera un test d'endurance

LeMans Plateau LMP2

 

 
Pierre Fillon, Président de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) et Gérard Neveu, Directeur Général du Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC), ont précisé aujourd'hui à Mexico les grandes lignes d'une nouvelle orientation qui aboutira à un nouveau visage du WEC, à la fois passionnant et consolidé.
Ces nouvelles orientations comprennent des innovations qui verront non seulement la continuité des grandes batailles entre prototypes et GTE emblématiques du WEC, mais proposera également aux concurrents un modèle économique viable et durable pour l'avenir.
 
L'annonce récente du retrait de certains constructeurs a offert à la FIA et à l'ACO l'occasion d'accélérer un processus d'évolution déjà en gestation et de développer une vision d'avenir à la fois excitante et séduisante.
Les détails sont en cours de finalisation et seront annoncés en temps et en heure. D'ores et déjà plusieurs aspects de cette nouvelle orientation ont été dévoilés et permettront de poursuivre la voie d'un championnat du monde d'endurance solide, sur les bases qui, depuis sa création en 2012, ont été un élément vital des stratégies commerciales et techniques des constructeurs, et également propres à attirer des concurrents désireux de courir au plus haut niveau des courses d'endurance.

Trois paramètres fondamentaux ont été pris en compte pour ce nouveau visage du WEC ; le calendrier, la logistique, la réglementation sportive et techniques ont été au coeur de ces décisions :
•    Toutes les décisions doivent rester dans la lignée des compétitions d'endurance et des valeurs de cette discipline. Les 24 Heures du Mans en restent le point de repère.
•    L'attention reste focalisée sur le client (le concurrent), le produit (la compétition proposée) et les fans.
•    Pour chacune de ces décisions, les aspects économiques et financiers seront pris en considération en priorité, ce qui est essentiel pour permettre aux écuries et partenaires du WEC de poursuivre leur engagement dans le championnat grâce à un modèle économique viable et durable.

Ces orientations ont été présentées et ont reçu le soutien total de Jean Todt (Président de la Fédération International de l'Automobile), ainsi que de la Commission Endurance de la FIA et de son Président, Sir Lindsay Owen-Jones. Le calendrier et la nouvelle réglementation sportive seront présentés ces jours-ci pour ratification par le Conseil Mondial de la FIA.
Un calendrier profondément revu, une saison 2018-2019 de transition
Lorsque le WEC a été créé il y a cinq ans, avait été exprimé le désir d'un calendrier décalé s'achevant au Mans par les 24 Heures du Mans, joyau des courses d'endurance, ce qui n'avait pas été possible jusqu'à maintenant.
A l'avenir, il y aura donc une saison 2018-2019, une saison 2019-2020, et ainsi de suite. Chaque saison sera donc à cheval sur deux années civiles... et chaque année, les 24 Heures du Mans clôtureront le Championnat du Monde.

2018-2019
5 & 6 avril                           Prologue, Circuit Paul Ricard (France) **
4 & 5 mai                            WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique)
16 & 17 juin                        24 Heures du Mans (France)
13 & 14 octobre                 6 Heures de Fuji (Japon)
3 & 4 novembre                 6 Heures de Shanghai (Chine)
Février 2019                      Pays et course à confirmer
15 & 16 mars 2019            12 Heures de Sebring (Etats-Unis) *
3 & 4 mai 2019                   WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique)
15 & 16 juin 2019               24 Heures du Mans
 
* Les 12 Heures de Sebring seront combinées avec le championnat d'endurance américain IMSA WeatherTech Championship, mais deux courses séparées seront disputées : le samedi de 10h00 à 22h00 (IMSA WeatherTech), puis dans la foulée, de minuit à midi la course du FIA WEC.
 
** Le Prologue du Circuit Paul Ricard offrira aux équipes la possibilité de réaliser des simulations d'endurance complètes de 36 heures afin de préparer les 24 Heures du Mans.
Ce calendrier provisoire 2018-2019 (sous réserve de l'approbation du Conseil Mondial de la FIA) verra se disputer quatre courses en 2018 et quatre autres en 2019, dans le cadre d'une "super saison" de 18 mois - pour un budget identique à 2017.

Cette saison de transition sera exceptionnelle à plusieurs titres : les WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps seront courues deux fois et, mieux encore, ce sera également le cas pour les 24 Heures du Mans.
Selon les calculs prévisionnels, une équipe engagée en catégorie LMP2 disputera le WEC avec un budget identique à 2016, c'est-à-dire de 20 % moins élevé que les chiffres actuels.
Grâce à ce nouveau format de calendrier, le nombre de courses sera réduit de 9 en 2017 à 8 en 2018-2019 (sur 18 mois) puis à 7 en 2019-2020, ce qui devrait devenir le nouveau "rythme de croisière" du WEC à l'avenir.
De fait, ce calendrier remanié aboutit à une réduction des coûts pour les écuries (frais d'engagement, coûts d'exploitation, fournitures) et permet également la mise en place d'une nouvelle logistique, avec expédition par bateau plutôt que par avion, d'où des frais de transport divisés par trois.
 
 
Modifications du règlement technique et sportif LMP1 à partir de 2018-2019

•    A partir de 2018-2019 et par la suite, il n'y aura plus en LMP1 qu'une seule catégorie (et par conséquent un seul classement général).
•    Afin de rendre possible l'accès à cette catégorie à partir de la saison 2018-2019, le niveau de performance des prototypes actuels non-hybrides, géré par l'équivalence technologique, sera aligné sur l'actuelle règlementation LMP1 hybride.
•    Chaque concurrent engagé en LMP1 disposera du même potentiel, indépendamment du type de moteur utilisé. Mais un léger avantage restera en faveur des propulseurs hybrides en termes d'autonomie, grâce à leur moindre consommation de carburant.
•    Aucun changement ne sera effectué sur l'actuelle règlementation châssis (seuls les châssis LMP1 sont éligibles) mais, afin de faciliter l'accès à la catégorie LMP1, un choix élargi en châssis et moteurs sera proposés. En fonction des critères sélectionnés, une Equivalence de Technologie sera mise en place entre les moteurs turbocompressés et atmosphériques (comme ce fut le cas par le passé entre les moteurs essence et diesel).
Toutes ces décisions seront appliquées pour les deux prochaines saisons.
 
D'autres décisions d'ordre réglementaire, qui doivent encore être finalisées, seront annoncées à l'avenir, comme une réduction du nombre d'essais privés et collectifs.
La règlementation LMP1 2020 sera modifiée par rapport à ce qui a été annoncé lors des dernières 24 Heures du Mans.
 
L'ACO et la FIA restent profondément convaincus que la technologie comprenant les systèmes hybrides doit garder une place de choix en endurance, mais pas à n'importe quel prix. Les budgets investis ces dernières années en LMP1 ne sont plus envisageables, et un retour à des valeurs budgétaires raisonnables devraient permettre à tous les constructeurs de courir dans cette discipline.
 
Plus de détail sur cette règlementation techniques seront communiqués dans les prochaines semaines.
 
Jean Todt (Président de la Fédération Internationale de l’Automobile) : « Je me réjouis du nouveau calendrier et des modification apportées au championnat WEC qui vont permettre à cette grande discipline du sport automobile de prendre un nouveau départ. »

Pierre Fillon (Président de l'Automobile Club de l'Ouest) : "Nous souhaitons remercier sincèrement Jean Todt, Président de la FIA, Sir Lindsay Owen-Jones, Président de la Commission Endurance, ainsi que tous ses membres pour leur soutien. Toutes ces décisions, essentielles pour l'avenir du WEC, ont été prises dans un temps record.
Avec le soutien de tous les amis et partenaires du WEC au sein de l'IMSA, un accord a été établi afin de retourner à Sebring et faire revenir les 12 Heures de Sebring dans le calendrier du WEC, et nous en sommes ravis.
Grâce à toutes ces décisions, nous avons confiance dans le fait de voir en piste un plateau complet et très compétitif. Nous sommes déjà en discussion avec plusieurs constructeurs et écuries privées qui étudient sérieusement leur entrée en LMP1 à partir de 2018-2019, tout en prenant en considération le fait que les plateaux LMP2 et GTE sont déjà importants, avec un très haut niveau d'engagement pour l'avenir."
 
 

New look, strengthened FIA World Endurance Championship for the future

• 2018 / 2019 Transitional years towards a stronger future • 24 Hours of Le Mans to become final race of extensively revised calendar • Change to LMP1 technical regulations • WEC Prologue to start in April and offer endurance testing

President of the Automobile Club de l’Ouest (ACO), Pierre Fillon, and CEO of the FIA World Endurance Championship (WEC), Gérard Neveu, today outlined the pathway to an exciting new-look, strengthened WEC.

The plans include several innovative features which will not only continue the close and exciting competition between prototypes and GTE cars that has become the calling card of the WEC, but also offer competitors a viable and sustainable business model for the future.

The recent announcement of the withdrawal of certain manufacturers has offered the FIA and ACO an opportunity to accelerate the evolution process which was already underway, and to develop an exciting and enticing vision for the future.  

Full details are still being finalised and will be announced in due course, but several innovative features were revealed which will ensure the continuation of a strong world endurance championship, one that has since its inception in 2012 become a vital part of manufacturers’ marketing and technical development strategies and the draw for entrants wishing to compete at the highest level in endurance racing.

Three fundamental parameters have been taken into account during the formulation of the new-look WEC, with the calendar, logistics, sporting and technical regulations being at the heart of the decisions:

•    All decisions must stay in line with Endurance Racing and the values of the discipline. The 24 Hours of Le Mans remain the point of reference.
•    The major focus remains the client (the competitor), the product (the sporting competition that is delivered) and the fans.
•    As a priority, for each of these decisions, the financial and economic aspects must be taken into consideration. It is essential to allow the WEC’s teams and partners to continue in the WEC with a viable and sustainable business model.

The plans have been presented to, and received the full support of, the President of the Federation Internationale de l’Automobile (FIA), Jean Todt and the FIA Endurance Commission led by its President, Sir Lindsay Owen-Jones.  The calendar and new sporting regulations will be presented to the FIA World Motor Sport Council for ratification in the coming days.

Significant calendar changes for future races; 2018/19 to be a transitional season

Five years ago, when the WEC was newly created, the desire was expressed to work on an inversed calendar, finishing at Le Mans with the flagship 24 Hour race.  This has not been possible until now.  
In the future, there will be a 2018/2019 season and a 2019/2020 season and so on, the season’s races straddling two calendar years…and Le Mans will close the Championship each year.

2018/19
•    5 & 6 April:                 The Prologue, Circuit Paul Ricard (FRA) **               
•    4 & 5 May:                   WEC 6 Hours of Spa-Francorchamps (BEL)
•    16 & 17 June:                24 Hours of Le Mans (FRA)
•    13 & 14 October:            6 Hours of Fuji (JPN)
•    03 & 04 November:        6 Hours of Shanghai (CHN)
•    February 2019:               Place and event TBC
•    15 & 16 March 2019:      12 Hours of Sebring (USA) *
•    3 & 4 May 2019              WEC 6 Hours of Spa-Francorchamps (BEL)
•    15 &16 June 2019:          24 Hours of Le Mans (FRA)

NB * The 12 Hours of Sebring will be a combined event with the IMSA WeatherTech Championship but two separate races will be held.  From 10.00am to 10.00pm on Saturday, the IMSA WeatherTech race, and from 12 midnight to 12 noon Sunday the FIA WEC.

** The Prologue test at Circuit Paul Ricard will offer teams the opportunity to complete 36-hour endurance testing in preparation for the 24 Hours of Le Mans.
The provisional 2018/2019 calendar, which remains subject to validation by the FIA World Motors Sport Council, will see four races taking place in 2018 and four in 2019 as part of an 18-month “Super Season” - for the same budget as in 2017.

This transition season will be exceptional and include the WEC 6 Hours of Spa-Francorchamps twice and, even better, a double helping of the 24 Hours of Le Mans.

According to provisional calculations, in 2019/2020 an LMP2 team will run in the WEC with a budget similar to 2016; meaning 20% less than now.
With the new format of calendar, the number of races will be reduced from 9 in 2017 to 8 in 2018/2019 (over 18 months) then to 7 in 2019/2020 which is expected to be the ‘cruising speed’ for the WEC into the future.

This reduction automatically results in a cost reduction for the teams (entry fees, running costs, consumables etc) but also allows for new logistics to be used: using shipping rather than flying freight meaning that transportation costs are divided by three.

Changes to LMP1 technical and sporting regulations from 2018/2019 regulations

•    From 2018/2019, and in the future, there will only be one category (and consequently one classification) in LMP1

•    To make it as accessible as possible to join this category from the 2018-2019 season onwards, the level of performance of the current non-hybrid LMP1 regulations managed via equivalence of technologies will be aligned with the current LMP1 hybrid regulations.

•    Each competitor entered in LMP1 will have the same potential of performance independent of the type engine power used. Very clearly there will always be a slight advantage for the hybrid engine in terms of autonomy related to lower fuel consumption.

•    There will be no changes made to the current chassis regulations (only LMP1 chassis will be eligible) but to facilitate the access to LMP1, more choice and engine power options will be offered. Depending on the selected criteria, an Equivalence of Technology will be implemented between turbo compressed and normally aspirated engines (as done in the past between petrol and diesel).

All these decisions will apply for the next two seasons.

Other regulatory decisions, which are still being finalized, will be announced later on covering areas such as a reduction in the number of private tests and collective tests proposed.

The 2020 LMP1 regulations will be substantially altered as compared to the model presented during the last 24 Hours of Le Mans.

The ACO and the FIA remain wholeheartedly convinced that technology including Hybrid systems must keep its place of honour in Endurance racing, but not at any price.  The budgets invested over these last years in LMP1 Hybrid are no longer sustainable and a return to reasonable budgets should allow all manufacturers to compete in this discipline.

More details on the Technical Regulations will be presented over the coming weeks.

President of the Federation Internationale de l’Automobile, Jean Todt: “I am delighted with the new schedule and the changes to the WEC championship that will allow this great discipline within motorsport to make a fresh start."

President of the Automobile Club de l’Ouest (ACO), Pierre Fillon, comments: “We would like to sincerely thank Jean Todt, President of the FIA and Sir Lindsay Owen Jones, President of the Endurance Commission and all the commission members for their support. Many decisions, essential for the future of the WEC, have been made in record time.

“With the support of the WEC’s friends and partners at IMSA, agreement has been reached to return to Sebring with the 12 Hours of Sebring in the WEC calendar and we are really delighted about this.

“With all these decisions, we are confident of seeing a full and very competitive grid next season. We are already discussing with several manufacturers and privateer teams who are investigating very seriously entrance from 2018/2019 season in LMP1, taking into consideration that the LMP2 and GTE grids are already strong with a high level of commitment for the future.”

 

Plan du circuit du Mans

Back to Top