Robert Aumaitre, dit ‘Le Grand Robert’ est le chef mécanicien du service courses chez Bugatti. Ecoutons-le raconter comment, avant-guerre, il régla les phares de la voiture de Veyron qui avaient une fâcheuse tendance à éclairer la cime des sapins de la ligne droite.
 

 

Dans ce temps-là, on ne disposait pas des appareils modernes et Robert Aumaitre eut son idée.

« Avant les essais de nuit, j’avais déniché derrière la gare (du côté des abattoirs sans soude), une petite rue bien droite et très plate qui se terminait en forme d’impasse par le porche d’un entrepôt.
Je m’étais dit qu’en projetant la lumière des phares sur le porche, on devait arriver à un réglage satisfaisant. Mais, ce que je n’avais pas vu, c’était qu’à proximité, il y avait un magnifique bec de gaz qui faisait concurrence à nos phares.
On était pressé de rejoindre le circuit et il n’y avait pas trente-six solutions.
Dans le caniveau, un gros caillou. Pan ! dans le bec de gaz… qui s’éteignit aussitôt ; et c’est ainsi que, malgré la Compagnie du Gaz, les phares furent réglés".


On voit ici la scène et on imagine la tête du brave homme chargé le lendemain d’éteindre le bec de gaz.

Robert Aumaitre dans le cockpit de la Bugatti au Mans 1937

1937 : Robert Aumaitre dans le cockpit de la Bugatti #2 sur la place du Grand-Lucé.

 

Bibliographie

Propos tenus lors de la réunion du Club des Pilotes des 24 heures du Mans 1967 relaté par le Maine Libre de l'époque

Pin It