Le Mans 19 et 20 Juin 1982

Nouvelle ère avec la généralisation des Groupes C. Ce sont des voitures construites à l’unité, dotées d’une carrosserie fermée dont la cylindrée est libre. Si les anciennes catégories sont encore admises pour assurer la transition, elles ne peuvent plus marquer de points au championnat.

 

Pour cette 50eme édition, la FIA à limité la consommation, le quota est fixé à 2600 Litres de carburant pour la course, soit une moyenne maximum d'environ 50L/100 km. Pour la plupart des écuries, c'est un peu l'inconnu.

Porsche présente sa nouvelle, la 956 T. C'est bien-sur le grand favori, mais il faudra également compter sur Rondeau, Ford, WR, Lancia et Mirage. 

 

Le Plateau

59 voitures se présentent au pesage et seule la Renard-Delmas sera recalée.

24h lemans 1982 1 Porsche 956 Ickx BellL'usine Porsche aligne trois nouvelles 956 T aux couleurs Rothmans. C’est une groupe C avec un châssis monocoque et une carrosserie fermée avec effet de sol. La boite 4 vue en 1981 disparait au profit de la boite 5 dont la fiabilité a été revue. Le moteur est un 2,6 L bi-turbo à quatre soupapes par cylindre et refroidissement par eau dont la puissance varie en fonction de la pression du turbo qui sera ajustée selon les conditions de course et surtout de la consommation. La puissance est d'environ 600 cv à 8200tr/min. Jacky Ickx tentera d’obtenir un 6eme sacre, il fait équipe avec Derek Bell sur la n° 1. Jochen Mass sera associé à Bern Schuppan et Haywood, Holbert et Barth formeront le 3eme équipage. Porsche est le grandissime favori mais le Mans reste une course de 24 heures et tout est possible, les éditions 1977,1979 et 1980 en sont les preuves les plus récentes. Si la Porsche semble fiable et rapide, elle est également gourmande. Lors des 6 heures de Silverstone, les pilotes ont terminé la course à allure très réduite car ils avaient trop consommé.

 

Toujours dans le clan Porsche, Kremer après une tentative de retour ratée avec la 917, aligne cette fois-ci une 936 C pour Bob Wollek et les frères Martin. Elle est équipée d’une carrosserie fermée et d’un moteur 6 cylindres de 3523cm3 à deux soupapes par cylindre et refroidissement par air.

 

24h lemans 1982 porsche 936 ck5 joest racingLe Joest Racing aligne une 936 CK5. Bien que le châssis soit neuf, la base est le modèle déjà vu au Mans, doté d’une nouvelle carrosserie fermée. Le moteur est un 3747cm3. D Ongais, B. Whittington et T Field se partagent le volant.

 

 

 

 

Ford équipe la plupart des adversaires de Porsche. Le règlement impose de citer le nom du moteur avant le nom de la voiture, nous retrouverons donc les Ford Rondeau, les Ford Sauber, les Ford Mirage, les Ford Lola….soit une vingtaine de groupe C sur une trentaine au départ

 

Ford C100. Voitures officielles engagées par le constructeur américain. Conçue par Len Bailey, cette voiture était initialement destinée à Alain de Cadenet, mais, celui-ci a revendu l’étude à Ford. Tony Southgate pour le châssis et Zakspeed pour la partie mécanique ont repris le projet en main. Deux exemplaires seront au départ.

 

24h lemans 1982 Ford RondeauFord Rondeau. Chouchou du public, Jean Rondeau aligne 3 voitures. Faute d’une mise au point satisfaisante, la nouvelle voiture ne prendra pas le départ. Trois 382C, deux avec le 3,9L pour Pescarolo Jaussaud et Ragnotti Rondeau et une avec le 3,3L pour Migault, Spice et Lapeyre. Trois Rondeau privées sont également engagées. En tête du championnat du Monde des Marques, l’artisan Manceau est devenu l’un des teams leaders en endurance. L’objectif est la victoire absolue.

 

24h lemans 1982 27 Ford Mirage AndrettiFord Mirage Retour de Mirage au Mans avec une nouvelle M12. Le moteur est un Cosworth DLF de 3955 cm3. Mario Andretti, dont c’est le grand retour au Mans fera équipe avec son fils Michael. Pour Mario, le but est d’égaler la performance de G.Hill, champion du monde de f1, vainqueur à Indianapolis et au Mans. Mario Andretti sera la vedette de cette édition 1982.

 

 

24h lemans 1982 Ford SauberFord Sauber Engagée par le suisse Peter Sauber, c’est une nouvelle groupe C qui fait appel aux matériaux derniers cris.

 

 

 

 

 

24h lemans 1982 Ford CougarFord Cougar Avec le soutien de Primagaz, Yves Courage fait ses débuts en tant que constructeur.

 

 

 

 

 

Peugeot WM. Très performantes en vitesse de pointe, elles sont motorisées par le V6 Peugeot dont la puissance est estimée à 540 cv. Il faudra faire oublier la prestation décevante de 1981.

 

24h lemans 1982 Lancia Gr6 Lancia aligne deux superbes barquettes aux couleurs Martini. Ce sont des groupes 6 moins de 2L, motorisées par un petit moteur de 1425cm3 turbo compressé. Très performantes, elles disposent d’un effet de sol très efficace. Déjà victorieuses devant les Groupe C  aux 6h de Silverstone, elles seront pilotées par Alboreto, Stommelen, Fabi et Ghinzani, Heyer, Patrese. Le moteur tiendra t-il la distance ?

 

 

Dans le groupe 5, les Porsche 935 qui consommaient environ 70L/100 seront pénalisées. Elles sont capables d’un coup d’éclat pendant les essais, mais l’objectif ne sera plus la victoire au classement général.

   

Les essais

Mercredi : De nombreux accidents marquent la 1ere séance d’essais qui sera d’ailleurs interrompue. La Porsche 935 préparée par le Joest Racing sort de la piste peu après la bosse des Hunaudières, la voiture est totalement détruite. Le moteur sera récupéré et installé dans la CK5. Les nouvelles 956 sont en forme et Jacky Ickx signe un temps de 3.28.40 malgré une pression de turbo abaissée à 1.1 bar. Jochen Mass réalise le 2eme temps devant les petites Lancia. Dans le clan Ford, les C100 manquent de vitesse de pointe et les Rondeau ont des soucis d’alimentation.

 

Jeudi : Les soucis chez Rondeau ne sont pas résolus et aucune des voitures ne figurent dans les meilleurs chronos, c’est inquiétant. Wollek hisse sa 936 en 3eme position. Compte tenu du paramètre consommation, les performances sur un tour ne sont pas vraiment significatives.

 

 

La grille de départ

1

Porsche 956 T

1

J Ickx

D.Bell

 

3.28.40

3.31.63

2

Porsche 956 T

2

J.Mass

B.Schuppan

 

3.29.32

3.39.45

3

Porsche 936 C

4

B.Wollek

P.Martin

JM.Martin

3.30.67

3.53.50

3.57.94

4

Lancia Martini

51

M.Alboreto

R.Stommelen

T.Fabi

3.31.63

3.45.13

3.45.35

5

Lancia Martini

50

P.C. Ghinzani

H.Heyer

R.Patrese

3.31.78

3.43.14

6.02.53

6

Ford C100

6

K.Ludwig

M.Surer

J.Winkelhock

3.32.50

3.38.28

3.46.02

7

Ford Sauber SHS C6

20

H.Stuck

JL Schlesser

D.Quester

3.33.25

3.39.71

3.44.86

8

Porsche CK5

5

D.Ongais

B.Witthington

T.Field

3.37.01

3.38.88

3.41.62

9

Ford Mirage M12

27

Mario Andretti

Michael Andretti

 

3.37.09

3.38.88

10

Ford Lola T610

16

G.Edwards

R.Keegan

N.Faure

3.37.60

3.41.12

3.50.71

 

 

Le Warm up

C’est une nouveauté au Mans, les concurrents auront droit a une séance d’essai libre de 45 minutes le samedi matin dans le but de vérifier les réglages et la mise en place des nouveaux moteurs pour la course. Chez Rondeau, le doute règne. Henry Pescarolo en tête du championnat pilote, prendra le volant de la 3,3 L jugée moins capricieuse aux cotés de Jean Pierre Jaussaud.
 

La course

A quelques minutes du départ, les commissaires excluent la Mirage M12. Les radiateurs d’huile disposés derrière la boite de vitesse sont jugés illégaux….

Mirage se défend en affirmant que la voiture avait été jugée conforme lors du pesage… Pour le public et les médias, c’est une grosse déception. Duralex sed lex.

24h lemans 1982 départ

La Lola de Brian Redman cale et partira des stands. Le départ est donné et les Porsche se disputent la 1ere place.

1er tour

1

Porsche 956 T

2

J.Mass

 

2

Porsche 956 T

1

J Ickx

 

3

Porsche 936 C

4

B.Wollek

 

4

Ford C100

7

J.Winkelhock

 

5

Ford C100

6

K Ludwig

 

6

WM

51

Pignard

 

7

Ford Lola T610

16

G.Edwards

 

8

Porsche CK5

5

T.Field

 

9

Porsche 956 T

3

Holbert

 

10

Ford Rondeau

11

Migault

 

Pour Lancia, la course débute mal, Alboreto s’arrête au stand dés la fin du 1er tour. Au 3eme tour, c’est P Ghinzani qui s’arrête sur le circuit.

 

Pignard au volant de la WM remonte fort et se positionne en 2eme position alors que Rondeau s’arrête au stand victime de problèmes électriques.

 
Dés le 9eme tour, Jacky Ickx prend la tête de la course. Pour le moment, même si les Porsche dominent, les outsiders sont nombreux.

 

24h lemans 1982 Porsche 956 Ford c100 Porsche 936

C’est une véritable partie de poker essence et personne ne sait qui bluffe. Après une heure de course, la Rondeau de Migault est en tête, mais, c’est peu significatif car les leaders ont déjà ravitaillés. Ce sera d’ailleurs le cas au cap de la 2eme heure comme de la 3eme heure de course. La rondeau de Bussi part à la faute à Arnage, la WM de Dorchy ne peux malheureusement pas l’éviter. Pour les deux voitures, les réparations sont très importantes.
 
La porsche Joest abandonne victime de son moteur alors que pour la Lola de Redman c’est une stupide panne sèche. Chez Rondeau, On change l’alternateur de Pescarolo.
 
La 956 de Mass n’est pas épargnée non plus, des soucis d’allumage l’obligent à passer par les stands.

 

19h30

1

Porsche 956 T

3

Haywood-Holbert

 

2

Porsche 956 T

1

J Ickx-Bell

 

3

Ford C100

7

J.Winkelhock-Niedzwiedz

 

4

Peugeot WM

51

Pignard-Theys-Raulet

 

5

Porsche 956 T

2

J.Mass-Schuppan

 

6

Ford Rondeau

11

Migault-Spice-Lapeyre

 

7

Ford C100

6

K Ludwig-M Surer

 

8

Porsche 936 C

4

B.Wollek-Martin

 

9

Ford Sauber SHS C6

20

Sheck-Quester-Schlesser

 

10

Aston Martin Nimrod

31

Evans-Lees-Needel

 

 
19h30 la Ford C100 qui effectuait une belle course s’immobilise à son stand. Le démontage de l’embrayage et la réparation dureront près de deux heures.

 

22h00 Abandon de la C100 de Winkelhock, moteur cassé. Ludwig sur la 2eme C100 abandonne également à cause de problèmes électriques.

 

23h00 Rupture du support moteur sur la Sauber de Schlesser et abandon de la Lancia d’Alboreto.

Minuit

1

Porsche 956 T

3

Haywood-Holbert

2

Porsche 956 T

1

J Ickx-Bell

3

Ford Rondeau

11

Migault-Spice-Lapeyre

4

Porsche 956 T

2

J.Mass-Schuppan

5

Porsche 936 C

4

B.Wollek-Martin

6

Aston Martin Nimrod

32

Mallock Phillipps Salmon

7

Porsche 935 K3

60

Cooper Smith Bourgoignie

8

Ford Rondeau M382C

12

Rondeau Ragnotti Alliot

9

Ferrari 512bb

72

Cudini Morton Paul

10

Porsche 935

79

Fitzpatrick Hobbs

 
Si les cinq premiers ont été relativement épargnés par les soucis, ce n’est malheureusement pas le cas des outsiders du début de course. WM, Sauber, Ford, Lancia ne luttent plus pour la victoire. Chez Rondeau, seule la 11 se positionne en haut du classement.

 

0h30 Abandon de la Rondeau 24 de Pescarolo Jaussaud après un surrégime.

2h00 Xavier Lapeyre au volant de la Rondeau s’arrête à Arnage en panne d’allumage.

2h20 Abandon de la Rondeau 12 de Ragnotti Rondeau à Arnage en panne d’allumage. La rondeau privée 26 casse son moteur. Pour Rondeau, c’est une grosse désillusion.

3h00 Chez Porsche, Haywood victime d’un malaise cède sa place à J.Barth.

4h00 Changement de suspension sur la 956 de Barth Holbert.

Mi-course

1

Porsche 956 T

1

J Ickx-Bell

 

2

Porsche 956 T

2

J.Mass-Schuppan

1 T

3

Porsche 936 C

4

B.Wollek-Martin

4 T

4

Aston Martin Nimrod

32

Mallock Phillipps Salmon

9 T

5

Porsche 956 T

3

Holbert Barth

11 T

6

Porsche 935

79

Fitzpatrick Hobbs

11 T

7

Ferrari 512bb

72

Cudini Morton Paul

12 T

8

Porsche 935 K3

60

Cooper Smith Bourgoignie

13 T

9

Porsche 935

78

Snobeck Metge Servanin

16 T

10

Ford Rondeau M379C

25

Yver Sotty Guitteny

21 T

 

Faute d’adversaire, les Porsche vont jouer l’économie. La 2eme partie de la course est une longue procession ou personne ne prendra de risque.

24h lemans 1982 porsche 956 ickx bell

14h30 La Porsche 936 de Bob Wollek longtemps 3eme, abandonne.

Holbert remonte et s'empare de la 3eme marche du podium.

 

Midi

1

Porsche 956 T

1

J Ickx-Bell

 

2

Porsche 956 T

2

J.Mass-Schuppan

 

3

Porsche 936 C

4

B.Wollek-Martin

 

5

Porsche 956 T

3

Holbert Barth

 

7

Ferrari 512bb

72

Cudini Morton Paul

 

6

Porsche 935

79

Fitzpatrick Hobbs

 

9

Porsche 935

78

Snobeck Metge Servanin

 

4

Aston Martin Nimrod

32

Mallock Phillipps Salmon

 

10

Ford Rondeau M379C

25

Yver Sotty Guitteny

 

8

Porsche 935 K3

70

Dieudonné Baird Libert

 

 

16h00 Triplé Porsche avec dans l’ordre la 1 la 2 et la 3, c’est aussi la 6eme victoire de Jacky Ickx.

24h lemans 1982 Jacky Ickx Derek Bell

 

Bilan

Six Porsche dans les dix premiers, la domination est écrasante. Les nouvelles 956 ont survolé la course. N’ayant pas eu à lutter, elles purent rester en dessous des limites de consommation. La course promettait beaucoup, mais de lutte il n’y a point eu.
 
Pour les mécaniques Ford, c’est un échec total. Les moteurs engendrent des vibrations qui mettent à mal tous les équipements.