Le Mans, 13 et 14 juin 1981

Battu 3 années de suite, Porsche décide en dernière minute d’engager deux 936 officielles. Jacky Ickx qui avait annoncé sa retraite un an plus tôt se laisse convaincre de reprendre le volant. Le champion Belge sort ainsi de sa retraite dans l’espoir d’inscrire à son palmarès une fabuleuse 5eme victoire aux 24 heures qui constituerait un record absolu.

 

Fort de sa victoire en 1980, Rondeau engage 5 voitures. Des 935, des WM Peugeot, deux Lola  T600 à effet de sol, une 917…. L’affiche est alléchante.

Nouvelle classification pour cette édition 1981.

Groupe C, futur groupe appelé à disputer le championnat du monde

Groupe 6, voitures de sport bi-places et Groupe 6 – de 2L

Groupe 5 / Imsa Gtx, dérivés de voitures homologuées et Groupe 5 – de 2 L

GTP Le Mans, dimension et poids plus strictes.

GTP IMSA, assez proche des Gtp

IMSA GT et IMSA GT de – de 2,5 L

Groupe 4, proches de voitures de série.

Autres changements importants au niveau du règlement : La cylindrée des groupes 6, n’est plus limitées à 3L  et le changement du moteur est autorisé jusqu’au départ de l’épreuve.

 

Le Plateau

24h lemans 1981 7 RondeauVainqueur l’an passé, Jean Rondeau engage 5 voitures. Trois en groupe 6 pour les équipages Pescarolo Tambay, Rondeau Jaussaud, Ragnotti Lafosse et deux en GTP pour Migault Spice et Streiff Haran. Profitant de la nouvelle réglementation, la cylindrée du moteur du Ford Cosworth DFL a été augmenté à 3,3 L pour la voiture aux couleurs du Figaro de Pesca/Tambay et l’Otis de Rondeau/Jaussaud. Avec une nouvelle carrosserie arrière plus aérodynamique, un gain de 7 à 8 km/h est attendu en vitesse de pointe. La Rondeau M379C 1981 a été étudiée pour faciliter les assistances et réduire au minimum les temps d’arrêts.

 
24h lemans 1981 Porsche 936 julesPorsche aligne deux 936 dont le moteur turbo passe de 2,1 L à 2,6L. C’est en fait un nouveau moteur issu de la version Indianapolis mais adapté à l’essence (Au lieu du méthanol). Le pignon de 5eme ne cassera plus puisqu’il s’agit d’une boîte de 917 renforcée à 4 rapports. Ickx Bell et Mass Shuppan Haywood piloteront les 936 aux couleurs Jules, le nouveau parfum de Christian Dior. La puissance est estimée à 620 cv. Joest engage sa 908/80, il partagera le volant avec Niedzwiedz et D Wittington. Une ancienne 908 est également au départ, elle sera pilotée par Siggi Brunn et Eddy Jordan.

 

Profitant de la liberté moteur, les frères Kremer ont construit une nouvelle Porsche 917. Châssis renforcé et queue courte, elle porte les couleurs Malardeau, Wollek Lapeyre et Chasseuil se partageront le volant. La voiture flirtait avec les 380 km/h en 1970, les performances risquent d’affoler les chronos.

24h lemans 1981 porsche 917 kremer Wollek Chasseuil Lapeyre

Parmi les outsiders, on trouve deux Lola T600. C’est une wing car. Moteur Ford Cosworth 3,3L pour l’une, et  moteur de Porsche 935 pour l’autre…. Avec près de 750cv, c’est sur le papier, la voiture la plus performante de tous les engagés. WM est à prendre au sérieux. L’équipe a reçu de l’aide de Peugeot après une belle prestation en 1980. Deux modèles 81 sont engagés dans le nouveau groupe C pour Pignard Saulnier Boutsen et Raulet Maers. Deux modèles 79/80 sont inscrits en GTP pour Frequelin Dorchy et Morin Menez Mathiot. Elles sont motorisées par le V6 prv turbo, la puissance est estimée à environ 500cv.

 
La Lola De Cadenet des frères Martin, l’Acr d’André Chevalley, la Dome avec son look futuriste ou l’Ardex novatrice ont des ambitions moindres.

Ne pas oublier Porsche, Ferrari et Bmw. Les performances seront sans doute au rendez-vous. Les 935 disposent de plus de 700cv et les Ferrari 308 GTb sont annoncées pour 835 cv !!! Si la fiabilité est de la partie, les meilleurs peuvent venir jouer les troubles fêtes et qui sait peut-être créer la surprise.

En Groupe 5 moins de 2 L, les vedettes sont les Lancia.

 

Les essais

Mercredi, c’est la foule des grands jours, il fait beau et compte tenu de la possibilité de changer de moteur,  les performances de l’an passé devraient tombées. 
Bob Wollek au volant la 917 est perplexe. La voiture plafonne à 290 km/h … c’est très très loin des performances attendues…en 3.53, c’est presque 25 sec derrière Ickx….

Apprentissage du Mans difficile pour la Lola T600 Porsche qui s’immobilise à Arnage en bouclant son 1er tour… !!!  

Sur la 936, Jacky Ickx malgré une retraite de 12 mois, n’aura pas à forcer son talent. Il se  contente d’une mise en jambe en 3.29.44 qui sera suffisante pour décrocher la pôle.  Joest réalise 3.34.51. Chez Rondeau, Pescarolo tourne en 3.35.16, soit un bond de 9 secondes par rapport à l’année passée. La Lola Mc Laren perdra son capot sur la bosse avant Mulsanne, l’équipage Elkoubi Canary peu en confiance préfère se retirer.

Jeudi. Le moteur 4,5 L de la 917 a été remplacé par un 4,9 L durant la nuit. Bob Wollek malgré tout son talent ne gagne que 7 secondes. Pour le pilote, mais aussi pour le public, la déception est totale. Jacky Ickx et Derek Bell se contenteront de quelques tours de vérification mais ils ne tenteront rien. Jochen Mass se hisse en 1ere ligne aux côtés de Ickx en 3.32.6. Belle performance chez WM, puisque Saulnier réalise 3.37.89, soit un gain d’une dizaine de sec par rapport à 1980. La Lola Porsche T600 ne réalise que 4.18.30, ce sera insuffisant pour se qualifier.

24h lemans 1981 Lola Porsche T600

 

 

Voitures

Pilotes

Temps

1

Porsche 936/81

11

Ickx

Bell

3.29.44

3.34.42

2

Porsche 936/81

12

Mass

Haywood

Schuppan

3.32.61

3.35.72

3.37.22

3

Porsche 908/80

14

Joest

D Whittington

Niedzwiedz

3.34.51

3.43.47

3.45.66

4

Rondeau Ford M379C

26

Pescarolo

Tambay

3.35.16

3.41.81

5

Rondeau Ford M379C

24

Jaussaud

Rondeau

3.36.17

3.47.38

6

Porsche Kremer 935K3

59

Don Whittington

Field

Bill Whittington

3.36.54

3.45.51

3.46.46

7

Porsche 935/2

60

Grohs

Von Tschirnaus

Schornstein

3.37.15

3.45.08

3.47.37

8

WM Peugeot P81

82

Saulnier

Pignard

Boutsen

3.37.89

3.40.63

3.47.38

9

WM Peugeot P79/80

5

Frequelin

Dorchy

3.39.74

3.46.73

10

Rondeau Ford M379C

25

Ragnotti

Lafosse

3.40.32

3.43.98

 

La course

15 heures, Sous une chaleur caniculaire, Jean Marie Balestre libère les bolides.

24h lemans 1981 le depart 

Dés le départ, Jochen Mass est confronté à un problème d’allumage, il partira au milieu du peloton.Devant, Jacky Ickx est en tête, suivi par Joest, Pescarolo et Whittington. A la fin du 1er tour, Mass passe par les stands, il s’arrêtera à nouveau au 2eme tour pour un changement de bougies. La Lola T600 s’arrête aussi, confrontée à des problèmes de boites. 4eme tour, Thierry Boutsen s’arrête pour faire refixer un fil de bobine. 9eme tour, Jean Rondeau s’arrête pour faire changer la pompe à eau. Il restera immobilisé 1h20. Toutes les chances de victoire s’envolent. Chez Kremer, La pale copie de 917 est 13eme. Patrick Gaillard très en verve au volant de l’Acr est remonté en 5eme position.

 

Terrible samedi

 16h13 Thierry Boutsen au volant de la WM sort violemment de la piste dans la courbe des Hunaudières. La voiture est en miette, c’est un miracle que le pilote Belge s’en sorte indemne. Il a hélas fauché 3 commissaires et l’un d’entres eux, Thierry Mabilat, succombera. La course est neutralisée une demi-heure derrière le pace car, le temps de remettre la piste en état. C’est une première dans la Sarthe.

17h03 la course est à peine relancée que Jean Louis Lafosse (2eme en 75 et en 76) percute violement les rails au début des Hunaudières. Le pilote de la Rondeau n’y survivra pas. L’aco ne fera l’annonce qu’une heure après le drame. La ronde continue, Pescarolo repasse par les stands pour un changement de pompe à essence.  Devant, Ickx, Joest et Whittington dominent.

24h lemans 1981 Porsche 936 Jacky Ickx

Peu après 18h00, la 917 est 20eme….et accumule les problèmes. Moteur poussif, tenue de route approximative, le cockpit est surchauffé. Totalement mécontent de sa voiture et affecté par la mort de Lafosse, Bob Wollek, furieux quitte le circuit de la Sarthe. Lapeyre et Chasseuil continuent sans l’Alsacien.

18h28 La WM de Dorchy abandonne, moteur cassé. 

18h37 Le porsche 935 de Whittington s’arrête pour un changement de courroie alors qu’elle avait pris la tête de la course.

18h46 A nouveau dans les Hunaudières, La Lancia de Gabianni déboite devant la WM de Mamers. L’accrochage est inévitable, les deux voitures abandonnent. Avec 3 abandons dans ce début de course, c’est la déroute chez WM. La course est à nouveau neutralisée pendant 25 minutes.

19h10 Le pace car se range. Field qui a pris le relais de Whittington sur la 935 abandonne, moteur cassé.

19h55 Après avoir perdu un quart d’heure pour remplacer le ventilateur, Dale Whittington sort de la piste au volant de la 908/80 Joest. Faute de pièces pour remplacer la suspension, c’est l’abandon.

21h00

 

Voitures

Pilotes

Ecarts

1

Porsche 936/81

11

Ickx Bell

 

2

Rondeau Ford M379

 7

Migault Spice

4 T

3

Porsche 936/81

12

Mass Schuppan Haywood

4 T

4

Ferrari 512 BB

49

Cudini Morton Gurdjian

4 T

5

Porsche 935 K3

55

Bourgoignie Cooper Wood

5 T

6

De Cadenet

20

De Cadenet Martin Martin

5 T

7

Porsche 935/2

60

Schirnstein Grohs

5 T

8

Porsche 935

40

De Narvaez Miller Steckonig

5 T

9

Ferrari 512 BB

47

Andruet Ballot Lena

5 T

10

WM Peugeot 79/80

 4

Morin Mendez Mathiot

6 T

 
Ce début de course est terrible tant par le nombre de sorties de piste que par les abandons des rivaux des Porsche usine. Mass qui avait pris 3 tours de retard dés le début de la course remonte au classement, mais l’écart avec la 936 de tête stagne, il passe la Rondeau et se retrouve 2eme. La Porsche 917 outre des performances indignes de son nom, accumule les soucis, elle est 25eme, c’est un échec total. Chez Rondeau, malgré l’accident mortel, l’écurie reste en course. L’Otis de Jaussaud est 38eme, l’Oceanic de Pescarolo est 40eme…    les pompes à essence sont à l’origine des déboires.

21h45 des soucis de châssis sur la Rondeau de Jaussaud.

22h20 Henri Pescarolo abandonne, toujours confronté à des problèmes de pompe à essence.

23h40 la Rondeau de Jaussaud est devenue dangereuse à conduire, c'est abandon.

Devant Jacky Ickx est Derek Bell tournent comme des horloges. Le rythme est soutenu, mais faute d’adversaires, ils en gardent visiblement sous le pied.

La Rondeau de Philippe Streiff et Haran remonte dans le haut du classement.

 

A mi course

 

Voitures

Pilotes

Ecarts

1

Porsche 936/81

11

Ickx Bell

 

2

Porsche 936/81

12

Mass Schuppan Haywood

4 T

3

Rondeau Ford M379

 7

Migault Spice

8 T

4

Rondeau Ford M379

 8

Haran Schlesser Streiff

10 T

5

Ferrari 512 BB

47

Andruet Ballot Lena

11 T

6

De Cadenet

20

De Cadenet Martin Martin

12 T

7

Ferrari 512 BB

49

Cudini Morton Gurdjian

13 T

8

Porsche 935/K3

55

Cooper Bourgoignie Wood

14 T

9

Porsche 935/K3

42

Verney Garretson Cooke

15 T

10

Porsche 924

36

Surti Rouse Brunn

17 T

Nuit calme, et devant, Jacky Ickx et Derek Bell déroulent calmement, l’écart avec Mass reste stable.

 

3h27 Jean Claude Andruet s’arrête pour faire réparer une fuite d’essence sur la Ferrari 512BB

3h32 Alain De Cadenet s’arrête également pour un changement de pompe à essence

5h03 C’est l’abandon pour la Lancia de Ricardo Patrese (Moteur)

6h30 Changement d’embrayage sur la Porsche de Mass

7h00 Haran Streiff et Schlesser passent la Rondeau de Migault Spice qui ont des soucis de puissance moteur.

24h lemans 1981 Rondeau m379 Haran Streiff Schlesser

9h00

 

Voitures

Pilotes

Ecarts

1

Porsche 936/81

11

Ickx Bell

 

2

Rondeau Ford M37

 8

Haran Schlesser Streiff

12 T

3

Rondeau Ford M379

 7

Migault Spice

13 T

4

Porsche 935 K3

55

Cooper Bourgoignie Wood

18 T

5

Porsche 935 K3

42

Verney Garretson Cooke

20 T

6

Ferrari 512 BB

49

Cudini Morton Gurdjian

21 T

7

Porsche 936/81

12

Mass Schuppan Haywood

23 T

8

Ferrari 512 BB

47

Andruet Ballot Lena

23 T

9

Porsche 924 GTP

1

Rohrl Barth Brun

24 T

10

Porsche 935/2

60

Schornstein Grohs Tschirnhaus

24 T

 

10h30 Shuppan est arrêté dans la nouvelle portion. Il va parvenir a rentrer aux stands.

11h10 Shuppan repart après un changement de pompe à injection. La voiture de tête à un soucis avec le 1er rapport mais les pilotes ne l’utiliseront plus jusqu’à l’arrivée.

14h59 Panne sèche pour la Porsche 935 de Miller lors du dernier tour. Il ne sera pas classé.

15h00 La Porsche 936 de Jacky Ickx triomphe sans même franchir la ligne d’arrivée, la piste ayant été envahie par le public. 5eme victoire pour Jacky Ickx.

24h lemans 1981 victoire de Jacky Ickx Derek Bell

 

Bilan

Victoire indiscutable pour la Porsche 936. Voiture performante, fiable, pilotes au sommet, personne n’a pu leur disputer la victoire. Hormis deux crevaisons et un soucis avec la 1ere vitesse, ce fût une course plutôt tranquille. Le grand héros se nomme Jacky Ickx qui avec 5 victoires, devient le pilote le plus titré des 24 heures du Mans.

Pour Rondeau, outre l’accident mortel de Jean Louis Lafosse, des problèmes de pompes à essence rencontrés sur les nouveaux moteurs n’ont pas permis à l’équipe de venir lutter en tête de la course. Les Rondeau terminent cependant 2eme et 3eme avec une victoire en GTP. Chez WM, trois des quatre voitures avaient déjà abandonné à 19 heures. La 4 termine à la 13eme place, bien loin des prétentions initiales.

 

Le communiqué de l'A.C.O.  A 16 h 06, au niveau du poste des commissaires n° 61 (6,100 km) situé avant la courbe des Hunaudières. Thierry Boutsen (WM n° 82) a perdu le contrôle de sa voiture pour une raison non encore déterminée, Après avoir heurté très violemment le rail de protection côté droit, la voiture est venue s'écraser sur celui de gauche où elle a fauché trois commissaires dans l'exercice de leurs fonctions: - Thierry Mabilat, de Joué-lès-Tours, est décédé pendant son transport à l'hôpital du Mans; - Serge David, du Mans, a dû être amputé d'un bras et a été touché à la clavicule ainsi qu'à la jambe gauche (fracture ouverte)- Claude Heurtault, du Mans, souffre d'une plaie superficIelle a la tête, A 17 h 03, au poste 35 (3,5 km) après la courbe située à l'entrée de la ligne droite des Hunaudières, Jean-Louis Lafosse a trouvé la mort: sa voiture (Rondeau n° 25) ayant quitté la route et percuté le rail de protection, Dans cet accident, deux commissaires de route assurant leur mission ont été blessés: MM, Galienne, de Bazougers (53) et Hardy, de Joué-lèsTours (37) ont été relevés souffrant de fractures aux jambes.