24 heures du Mans 1975 - Luigi Chinetti claque la porte

24 heures du Mans 1975 Ferrari NartTriple vainqueur des 24 heures du Mans, Luigi Chinetti est un grand personnage de l'histoire des 24 heures du Mans. En 1975, les choses vont hélas se gater entre l'ACO et le Directeur du NART (North Amercian Racing Team) puisqu'à quelques minutes du départ, Luigi Chinetti retire ses voitures.

 

Chinetti et Ferrari

Luigi Chinetti comme pilote et Enzo Ferrari comme Directeur de l'écurie font connaissance chez Alfa Romeo. Brillant vainqueur des 24 heures en 1932 puis 1934, Luigi Chinetti est un as du pilotage. (L'édition de 1933 lui échappe de quelques centaines de mètres dans un mano à mano avec l'illustre Tazio Nuvolari).

Au sortir de la seconde guerre mondiale, Enzo Ferrari se lance comme constructeur et Chinetti va jouer un rôle important dans la notoriété de la marque au cheval cabré en remportant les 24 heures du Mans 1949 sur la petite Ferrari 166 LM.

Chinetti ouvre une concession Ferrari à Manhattan puis fonde le Nart en 1951.

Les succès s'enchainent dans les épreuves d'endurance. Dan Gurney, Richie Ginther,  Ricardo et Pedro Rodriguez assurent la notorité du Nart et de Ferrari sur le continent Nord-Américain.

Le jour de gloire arrive en 1965. L'édition des 24 heures du Mans 1965 est un duel  au sommet  entre le géant Ford et la Scuderia Ferrari. L'équipage Masten Gregory/Jochen Rindt remporte l'épreuve sur une Ferrari 275 du Nart. (J.Edward Hugus aurait également participé à la victoire)

 

24 heures du Mans 1975

Faute de grands constructeurs au départ, l’édition des 24 heures du Mans 1975 attire une multitude de candidats plus ou moins amateurs. Avec 95 candidats déclarés dont 74 engagements confirmés, les qualifications s’annoncent disputées. Les organisateurs ont décidé d'effectuer les sélections dans chacun des groupes.

Dix ans après sa victoire Mancelle, le Nart engage quatre voitures et s'installe dans le garage de Jacky Haran à Arnage.

Fin mai 1975, trois Ferrari du Nart sont au Mans. La grande curiosité est bien entendu la Boxer dont ce sera la première sortie sur un circuit européen. Elle préfigure le règlement « silhouette » dont la mise en place est programmée pour 1976. La seconde voiture est la Dino déjà vu au Mans en 74 avec Laffite et Cagliardi. L’équipage avait dû abandonner sur rupture du joint de transmission. La troisième voiture est une Daytona 365 GT B/4 prêtée à l’école du Bugatti. Une quatrième voiture viendra ultérieurement compléter ce trio, il s’agit d’une Daytona très spéciale dessinée par Michelotti. Elle fut présentée pour la première fois à l’occasion du salon de Turin 1974.

 

Mardi 10 Juin 1975, 12 heures. Les quatre Ferrari du Nart sont convoquées au pesage.

72 concurrents sont vérifiés, 17 voitures resteront donc sur la touche au moment du départ.

 

Mercredi 11 juin 1975. Jacky Haran engagé par le Nart au compte du trophée Chinetti partagera finalement la conduite de la nouvelle Boxer no 99 avec Guitteny. L’expérimenté Facetti assure les premiers tours de piste de cette nouvelle voiture avant de céder le volant au garagiste d’Arnage. Ce dernier signe un temps de 4’35.

Au cours des essais du jeudi, le Nart abrège prématurément les essais en pensant les qualifications assurées. C'était sans compter sur la pugnacité des adversaires et en l'occurrence, la Porsche 908 de l’écurie Wicky qui réalise un meilleur chrono. Avec un temps de 4'32''9, la Dino no 17 se retrouve non qualifiée.

Samedi 14 juin 1975. Malgré un temps insuffisant, Luigi Chinetti amène la Dino devant le stand avec la ferme intention de lui faire prendre le départ. Il fait le forcing auprès des organisateurs afin que la Dino 17 soit repêchée mais l'ACO ne cède pas. Furieux et sans doute par vengeance, il décide de remplacer Jacky Haran et Patrick Langlois (lauréats du trophée ACO/Chinetti) par les pilotes de la 17 mais l’organisateur refuse ce changement de dernière minute. Luigi Chinetti décide alors de retirer les trois autres voitures de la grille et de ne pas participer à l’épreuve.

A 14h32 les voitures sont non partantes et les stands sont rangés et libérés sur le champ.

Le transporteur du Nart passe la porte du circuit avant même le départ de la course.

C’est la première fois depuis 1949, qu’il n’y aura pas de Ferrari Nart au départ de la course

 

Groupe 5 - Sport - 3 litres

24 heures du Mans 1975 Ferrari Nart 17

17 - Ferrari Dino 308 GT #LM 08020 – Dino-Ferrari 8 cylindres en V 2927cm3 A

Giancarlo Gagliardi / Harley Cluxton

 

Groupe 4 - GT Spéciales

24 heures du Mans 1975 Ferrari Nart 45

45 - Ferrari 365 GTB/4A (Daytona) # 16407 S3 – Ferrari 12 cylindres en V 4390cm3 A

Carlo Facetti / Ronnie Bucknum

 

GTx - GT de série non homologuée

24 heures du Mans 1975 Ferrari Nart 99

99 - Ferrari 365 GT/4 BB(Boxer) #18095 - Ferrari 12 cylindres en V 4390cm3 A  

Lucien Guitteny / Jacky Haran

 

24 heures du Mans 1975 Ferrari Nart 46

46 - Ferrari 365 GTB/4 (Daytona Michelotti) #15965 S2 - Ferrari 12 cylindres en V 4390cm3 A

Patrick Langlois / Jean-Pierre Malcher