24 heures du Mans 1987 - Porsche 961 n° 203

Les 24 heures du Mans 1987. Après une première  participation au Mans encourageante et une victoire fin 1986 à Daytona, la Porsche 961 revient dans la Sarthe dans la catégorie IMSA. Elle n’est toutefois plus blanche mais arbore les couleurs Rothmans.

 

La monte des pneumatiques est différente de la version 1986, (275/700 et 325x700 x 19’’ au lieu de 280/640 x 17’’ sur les quatre roues) la carrosserie est donc élargie en conséquence. Du côté de la mécanique, on annonce un gain notable  qui porte la puissance à 640cv.

René Metge est pour l’occasion associé au suisse Claude Haldi et à Gunther Steckkonig (ingénieur chez Porsche). Après des essais tumultueux dans l’écurie Porsche, ce dernier laissera son baquet au pilote américain Kees Nierop déjà vainqueur à Daytona.

Deux casses de turbo et plusieurs sorties de pistes viendront perturber les essais.

Temps des essais : Claude Haldi 3’50’’85 – René Metge 3’55’’70 – Kees Nierop 3’55’’46.

(Les temps ne sont pas comparables avec ceux de 1986 car le circuit possède désormais un ralentisseur dans la montée de la courbe Dunlop).

24h du mans 1987 - Porsche 961 no 203

La voiture s’élance depuis la 31ème position de la grille. Un tête à queue de René Metge à Mulsanne peu de temps après le départ sera le début des ennuis et la belle mécanique va s’enrayer.

23h30 René Metge rentre au stand. On change la transmission arrière.

2h35, Claude Haldi sort dans la nouvelle portion. Turbo, capot, échappement sont changés.

7h16, on procède à un second changement de transmission.

24h du mans 1987 - Porsche 961 no 203

8h52 Kees Nierop par en tête-à-queue suite à un passage de vitesse raté à Indianapolis et tape durement. Le pilote s’immobilise avec le moteur en feu à Arnage peu avant Arnage. L’aventure Mancelle de la Porsche 961 vient de s’achever.