Deux victoires au Mans et héros de guerre

Un des meilleurs pilotes francais. Né le 26 février 1908, Jean Pierre Wimille fait une grande partie de sa carrière sur Bugatti. Il remporte les 24 heures du Mans 1937 avec son ami Robert Benoit. Il est le 4eme pilote à remporter l'épreuve dés sa 1ere tentative. Il gagne à nouveau l'épreuve en 1939 avec Pierre Veyron.

24h lemans 1939 Benoist Wimille sur Bugatti

Il est un membre très actif de la résistance pendant la seconde guerre mondiale ( avec 2 autres pilotes très connus : Robert Benoist et Charles Grover Williams).  Un mémorial a été érigé à son honneur près de la porte Dauphine à Paris.

« Wimille se tient assurément à côté de Maurice Trintignant et Jean Behra en tant qu'un des plus grands conducteurs représentant la France, » dira de lui Enzo Ferrari. 

Après la guerre, il revient vite vers l'automobile. Il conçoit une voiture de serie assez révolutionnaire, la JW qu'il présente au salon de l'automobile 1948. Elle est motorisée par un Ford V8 en position arrière. Originale, avec 3 places à l'avant, le conducteur occupant la position centrale.

Il pilote pour Alfa Romeo et Gordini. Grand gentleman, en 1948, en hommage à Varzi qui s'était tué aux essais, sportivement, il laissera la victoire à l'autre pilote italien d'Alfa, Trossi lors du Gand Prix d'Europe à Berne.

Il serait peut-etre devenu le premier champion du monde des pilotes de formule 1. Mais hélas, le 28 Janvier 1949,  Il se tue dans un accident. Lors des essais du GP de Buenos Aires, les spectateurs s'étaient amassés au point de corde d'une courbe, avançant de plus en plus loin pour observer l'arrivée des voitures. Mais lors de son second passage, la corde du virage était noire de monde. Le pilote passa au large pour éviter la catastrophe, mais les conditions d'adhérence étaient différentes. Il toucha les bottes de pailles à l'extérieur. La voiture s'éleva à la verticale avant de retomber sur le coté coinçant le malheureux pilote qui succombera durant son transfert vers l'hopital. 

Pilote leader chez Alfa Romeo, son équipe fût totalement décimée. Alfa Roméo décidait de ne pas poursuivre cette saison 1949. Sa disparition tragique permit à l'italien Nino Farina de prendre sa place, devenant en 1950  le 1er champion du Monde de Formule 1.

 

Pin It