Raymond Sommer, 20 heures aux commandes

Raymond Sommer est le 2eme fils de Roger Sommer, qui fut l’un des pionniers de l’aviation française, Raymond, est né à Mouzon le 31 août 1906.

 

 

 

Sorti de l’école de textile de Mulhouse, il ne sera employé qu’un bref moment au sein de l’usine de feutre familiale.

Raymond Sommer se brouille avec son père et vole de ses propres ailes. Après des séjours en Grande-Bretagne et au Maroc où il travaille comme docker, laveur de voitures et. boxeur (il fera une courte carrière de pugiliste sur les rings britanniques), Raymond assouvit sa passion pour la course automobile.

A 25 ans, il effectue sa première sortie officielle, le 13 juin 1931, au Mans avec Jean Delemer et connaît son premier pépin : une crevaison. Quelques jours plus tard, à plus de 100 km/h, il termine premier de la catégorie plus de 3 litres aux 24 heures de Spa sur une Chrysler de 4.630 cm3 offerte par son paternel. Fonceur, il étoffe vite son palmarès.

En pleine confiance après un autre succès dans les lacets de la Turbie, le « Sanglier des Ardennes » acquiert une Alfa Romeo. C’est au volant de ce roadster 2.300 cm3 à compresseur repéré au Salon de l’Automobile qu’il gagne une première fois les 24 heures du Mans, le 18 juin 1932. L’exploit est d’autant plus retentissant que suite à une indisposition de son partenaire, Luigi Chinetti, Raymond reste plus de 20 heures dans l’habitacle de sa machine. Il fait la nique aux meilleurs pilotes d’Alfa Romeo qui roulent sur des voitures d’usines équipées d’un nouveau moteur.

En 1933, Sommer revient au Mans en vainqueur. Toujours sur Alfa Romeo et avec Nuvolari comme coéquipier. Ce deuxième succès dans la mythique épreuve française confirme le talent exceptionnel d’un pilote dont la carrière, interrompue par la seconde guerre, sera en tous points prestigieuse.

24h lemans 1933 Nuvolari Sommer

Sa passion l’emportera le 10 septembre 1950 à Cadours. A 44 ans, Raymond Sommer se tue dans une course sans importance suite à la rupture d’une biellette de direction. Depuis cette date fatale, un monument est érigé à sa mémoire sur le tracé du circuit haut-garonnais

 

  Raymond Sommer 
9 participations - 2 victoire(s) - 7 abandon(s).
Résultats  Voiture  Pilotes
1931  Abandon  Chrysler  N° 8  Delemer, Sommer  
1932  1er  Alfa Romeo 8C  N° 8  Chinetti, Sommer  
1933  1er  Alfa Romeo 8C  N° 11  Nuvolari, Sommer  
1934  Abandon  Alfa Romeo 8C  N° 7  Sommer, Felix  
1935  Abandon  Alfa Romeo 8C  N° 15  De Sauge d Edrez, Sommer  
1937  Abandon  Alfa Romeo 8C 2900 A  N° 4  Guidotti, Sommer  
1938  Abandon  Alfa Romeo 8C 2900 B  N° 19  Biondetti, Sommer  
1939  Abandon  Alfa Romeo 6 C 2500 SS  N° 25  Bira, Sommer  
1950  Abandon  Ferrari 195 SC  N° 25  Serafini, Sommer