Hans le chanceux, 1 victoire au Mans

Hans HerrmannHans Herrmann, est un des pilotes les plus connus chez Porsche.Il est né en 1928 et fête ce 23 février 2013 ses 85 ans. Ce spécialiste de l’endurance était considéré comme l’un des plus rapides et des plus fiables de son époque. Entre 1952 et 1970, Hans Herrmann a remporté plus de 80 victoires.

 

 

Afin d’éviter d’être enrôlé dans l’armée pour participer à l’effort de guerre, Hans Herrmann se lance dans la vie active comme apprenti pâtissier. Après-guerre, il travaille dans un bar à Stuttgart. Ses économies lui permettent d’acheter une ancienne BMW 1,5L puis d’investir dans une Porsche 356A 1500.

1952. HH aborde le sport automobile le 9 février 1952 comme passager de Gerd Gräter lors de la ronde de Hesse. Hans Herrmann commence sa carrière de pilote la même année en pilotant sa Porsche dans des courses de côtes, rallyes et des courses d'endurance.

1953. HH participe au rallye Lyon-Charbonnières avec le journaliste Richard von Frankenberg, l’équipage termine 5ème. Le jeune pilote allemand remporte sa classe aux Mille Miglia (Brescia-Rome-Brescia) en 12h47 et aborde les circuits sur une Veritas de Formule 2. Huschke von Hanstein, Directeur du service compétition chez Porsche l’intègre comme pilote usine lors des 24 heures 1953. Hans Hermann et Helmut Glöckler amènent la Porsche 550 Spyder à la victoire dans la catégorie 1,5L. A l'âge de 26 Hans Herrmann remporte le titre de Champion d'Allemagne des voitures de sport. Mercedes-Benz le remarque et le légendaire Alfred Neubauer l’engage dans son écurie.

1954. Hans Herrmann pilote la Flèche d'Argent, la fameuse Mercedes W 196, dans la catégorie reine du sport automobile, la Formule 1. Ses illustres équipiers se nomment Juan Manuel Fangio et Karl Kling. Parallèlement, il continue à conduire pour Porsche. Avec la 550 Spyder, il remporte des victoires de classe dans les Mille Miglia et la Carrera Panamericana.

1955 Un grave accident lors du Grand Prix de Monaco l’éloigne des circuits plusieurs mois. Mercedes fait appel au français Pierre Levegh pour le remplacer lors de la tragique édition des 24 heures du Mans 1955.

1956 Suite au retrait de Daimler-Benz en compétition, Herrmann pilote en Formule 1 pour Maserati et CRA, ainsi que d'autres courses comme pilote d'usine Borgward.

1957 Hans Hermann devient vice-champion d’Europe de la montagne.

1958 Lors des 24 heures du Mans, il partage une Porsche RS 1.6L avec Jean Behra, Le duo termine 3ème et premier de sa classe.

1959 Le 2 août se déroule le Grand Prix d’Allemagne de Formule 1 sur le vieux circuit de l’Avus. Son ami Jean Behra se tue lors d’une des épreuves annexes. Le lendemain, Hans Herrmann est victime d’un problème de frein et perd le contrôle de sa BRM F1 à environ 280 km/h. Le pilote est éjecté. Le photographe Julius Weitmann immortalise l’instant par une image impressionnante qui va faire le tour du monde. La réputation de Hans im Glück est née (Hans le chanceux).
  
1960, Hans Herrmann et son équipier Joakim Bonnier remportent la Targa Florio avec une Porsche 718 RS60 Spyder. HH et Olivier Gendebien triomphent aux 12 heures de Sebring.

10 septembre 1961. Graf Berghe von Trips, l’un des meilleurs amis de Hans Herrmann se tue lors du deuxième tour du Grand Prix à Monza.

1963, HH quitte Porsche et rejoint l'équipe de Carlo Abarth.

1966, Herrmann réintègre l’équipe officielle Porsche pour les épreuves d’endurance et le championnat d’Europe de la montagne. L’équipe dirigée par Ferdinand Porsche lui confie la mise au point de la Porsche 906. Les succès en compétition s’enchainent.

1967 L’équipe Porsche dépense sans compter pour mettre au point des voitures de compétition performantes. L’utilisation de Magnésium, titane et béryllium permettent de concevoir des voitures très légères et très rapides. Lors des 24 heures du Mans, la 907 atteint les 300 km/h en pointe avec un moteur de seulement  2L de cylindrée. L’équipe Siffert/Herrmann y remporte une nouvelle victoire de classe.

1968 Victoire sur une 908 à Hockenheim et aux 1000 km de Paris sur le circuit de Montlhéry.

1969, Hans Herrmann, Jo Siffert, Vic Elford et Rolf Stommelen, permettent à Porsche de remporter le Championnat du Monde Sport Prototype pour la première fois.

Les 24 heures du Mans 1969 resteront dans l’histoire. HH associé à Gérard Larousse sur une 908 est au coude à coude avec la Ford GT 40 de Ickx et Oliver. A l’entame du dernier tour, Hans Herrmann sur sa Porsche est en tête. Il est talonné par le futur Monsieur Le Mans.

Le Mans 1969 - Hans Herrmann Vs Jacky IckxLe Mans 1969 - Jacky Ickx devance Hans Herrmann

Le jeune pilote belge remporte ce mano à mano avec une centaine de mètres d’avance.

 

1970, Hans Herrmann s’engage pour la 14ème fois aux 24 heures du Mans.

Son épouse Magdalena lui demande de raccrocher le casque en cas de victoire au Mans. Les performances de la monstrueuse 917, la perte de beaucoup d’amis sur les circuits et la naissance de son fils sont autant d’éléments qui commencent à le faire réfléchir sur la poursuite de sa carrière en compétition.

Porsche a fait tous les efforts possibles pour tenter de remporter la victoire tant attendue au Mans. Pour sa 14e Participation au Mans, HH est associé avec Richard Attwood sur la 917K  rouge et blanche no 23 (Porsche Salzburg). La procédure de départ est nouvelle et les pilotes ne traversent plus la piste en courant. Les voitures sont désormais rangées en épis et les pilotes sont sanglés lorsque le drapeau de départ s’abaisse.

Dans les premières heures de la course, nous assistons à un véritable Grand Prix entre les différents types de 917. Elford / Ahrends (Salzburg Porsche), Rodriguez / Kinkunnen (Wyer Porsche), Siffert / Redman (Wyer Porsche) et la Porsche de Piper.

Pendant que les lièvres s'entredéchirent à coups de records du tours, Hans Herrmann et Richard Attwood sont partis sagement. La stratégie est de rester directement au contact des Ferrari 512.

Porsche 917K no 23 - Richard Attwood - Hans Herrmann

18h15 En voulant éviter une Alfa Romeo, la Ferrari de Regazzoni percute la Ferrari de Wissel. Les deux bolides abandonnent. C’est le début d’une série d’abandons qui va décimer le plateau. Les 512 abandonnent les unes après les autres et dans le clan 917, les mécaniques sans doute trop sollicitées cassent.

Le Mans 1970- Hans Herrmann Richard attwood

Hans Herrmann et Richard "Dick" Attwood, gagnent les 24h du Mans sur la fabuleuse Porsche 917. C’est la première victoire pour la firme de Zuffenhausen au classement général des 24 heures du Mans.

 

Hans Herrmann, résolu à tenir la promesse faite à son épouse Magdalena, demande à Mme Louise Piëch qui est à la tête de Porsche Salzbourg, de le libérer de son contrat en cours. Après s’être assuré du recrutement de Denis Hulme, elle lui donne son consentement et suspend le contrat au milieu de la saison en cours.

Agé de 42 ans, Hans Hermann se retire de la compétition et se consacre à sa famille, à son épouse et dirige son entreprise "Hans Herrmann Autotechnik." à Maichingen. Il participe également à de des manifestations de voitures de collection pour le Musée Porsche.

Palmares en Formule 1
18 Grands Prix
1 podium
10 points

Palmares aux 24 heures du Mans
14 Participations
1 victoire au génnéral