• Audi Veni Vidi Vici
    Audi Veni Vidi Vici Une recette germanique parfaitement rodée permet à Audi d'accrocher une 11ème victoire aux 24 heures du Mans.

Les débuts de Pescarolo Sport

Cette fois, c’est pour de bon : Henri Pescarolo dirige une équipe portant son nom ! Dés 1995, Pescarolo s’était affirmé comme le parrain d’un équipage formé de pilotes Elf avant de monter sa propre structure avec l’aide de la Filière. Un projet qui a du évoluer suite aux restructurations survenues chez ELF fin 1998.

 
 

En 1999, Henri Pescarolo a abandonné sa vénérable C36 pour la Courage-Porsche C41 ex-Vaillante, ex-Terrada, rebaptisée C50, et en a confié la préparation au Promotion Racing Team de Daniel Verges. Avec une belle 9ème place à la clé. Nouvelle étape en 2000 avec la création de Pescarolo Sport, l’installation dans le Technoparc du circuit et l’abandon du moteur Porsche pour un Peugeot suivi avec intérêt par Peugeot Sport. Préparé à Magny-Cours par Sodemo, ce V6 biturbo issu de la série (Peugeot 607) est monté dans une Courage C52 ex-usine. Sur le plan humain, Henri est toujours entouré de ses fidèles : Jérome Barbarit sera le Directeur technique, Serge Ghezzi le chef de la voiture et Pierre Davau le chef de stand. L’ingénieur Richard Divila et Jacky Petit apporteront leur expérience et on peut penser que Yves Courage ne sera pas bien loin…  Quadruple vainqueur des 24 heures et fort de 33 participations depuis 1966 (il n’a raté que l’édition 1969 suite à l’accident dont il fût victime en essais dans les Hunaudières), Pescarolo a renoncé au pilotage pour se consacrer pleinement à son rôle de team-manager mais il n’a pas exclu de reprendre le volant la saison prochaine. En attendant, il poursuit sa politique en faveur des pilotes français issus de la Filière, alignant le jeune Sébastien Bourdais aux côtés des expérimentés Grouillard et Clérico. Le Conseil Général de la Sarthe et la Ville du Mans accompagnent ce programme, qui a bien débuté par une 6ème place à Silverstone.

Info Presse Aco-Lemans rédaction info course

 

Le plateau des 24 heures du Mans 2000

LeMans 2000 AudiAyant terminé l’édition 1999 avec une 3ème et une 4ème place,  Audi est le grand favori de la 68ème édition des 24 heures du Mans. Le projet de voiture fermée est abandonné, trois châssis R8 sont au départ.

 

 

LeMans 2000 PanozPanoz revient en force avec cinq voitures, deux sous bannière américaine, deux japonaises et la dernière prise en charge par le Danois Nielsen.

 

 

 

LeMans 2000 CadillacCinquante ans après sa première et unique participation aux 24 Heures, Cadillac revient au Mans pour se positionner en Europe, mais également pour rajeunir son image en Amérique. La marque de Detroit, filiale de General Motors, premier constructeur mondial, se donne trois ans pour s’imposer dans la Sarthe Quatre Northstar LMP sont engagées. Deux voitures officielles et deux voitures engagées par Dams.

 
 

LeMans 2000 MoparMopar, filiale de Chrysler a pour projet de vaincre en 2002. Oreca engage deux châssis Reynard équipé du V8 américain. L’objectif est de préparer les années à venir.

 
 

 

 

Pescarolo Sport. En dépit d'une casse moteur causée par un bris de courroie de pompe à huile, Henri Pescarolo est confiant sur le potentiel de cette nouvelle mécanique, qui a couvert près de 5000 km d'essais et beaucoup d'heures au banc. Une modification a été apportée sur la poulie d'entraînement de la courroie. L'équipage est composé d'Olivier Grouillard, d’Emmanuel Clérico et du pilote de F3000 Sarthois Sébastien Bourdais.

 

L'équipage de la Courage Peugeot 16

OLIVIER GROUILLARD

Olivier Grouillard

Après un titre de vice-champion de F3000 en 1988 et quatre saison de F1, Olivier a rangé son casque depuis qu'il dirige une entreprise de carrosserie du côté de Muret et ne s'est plus assis dans un baquet depuis plus d'un an. Coéquipier d'Henri Pescarolo aux 24 heures 1998, il revient en piste et apportera son expérience à ses jeunes partenaires.

Né le 2 Septembre 1958, Marié à Florence, deux enfants (Capucine et Charlotte) En F1, en GT ou en Sport-Prototypes, Olivier Grouillard a connu le succès sur tous les circuits du monde depuis bientôt vingt ans. Pugnace, audacieux, il est l’archétype du pilote au long cours : rapide, régulier, fiable et endurant.

1982 : Vainqueur du volant ELF-Paul Ricard
1983 : Formule Renault
1985 : Champion de France de Formule 3
1988 : Vice-Champion International de F3000
1989-1992 : Pilote ELF en Formule 1
(Ligier, Osella, Fondmetal et Tyrrell)
1989 : 24 Heures du Mans (Nissan)
1993 : Indy Car (USA)
24 Heures du Mans (Venturi)
1995 : Championnat du Monde GT (Harrods McLaren)
(3 victoires)
5ème aux 24 Heures du Mans 1996 : Championnat du Monde GT (McLaren) (2 victoires)
6ème aux 24 Heures du Mans 1997 : Courses Internationales d’Endurance dont
les 24 Heures du Mans (Courage, avec Andretti père et fils) 1998 : 7ème aux 24 Heures du Mans
(La Filière Courage C36, avec Henri Pescarolo et Franck Montagny)
1999 : Reprise d’une entreprise et développement d’un nouveau concept lié à la carrosserie automobile

 

 

SEBASTIEN BOURDAIS

HP, Sébastien Bourdais et son papa, Patrick

Sébastien Bourdais est agé de 21 ans. Il est pilote du Junior Team Alain Prost en F 3000 et dispute les 24 heures pour la seconde fois.

Né le 28 Février 1979 Ce jeune pilote, pur produit de La Filière Elf, et grand espoir du sport automobile français, a bénéficié depuis ses débuts des conseils du Délégué Sportif de La Filière ELF, Henri Pescarolo.

Palmarès

Karting :
1996 : Vainqueur des 24 Heures du Mans
Monoplaces :
1997 : Vice-Champion de France de Formule Renault
(4 victoires, 11 podiums, 5 pôles-positions)
1999 : Champion de France de Formule 3
(8 victoires, 11 podiums, 3 pôles-positions)
24 Heures du Mans (Larbre Compétition Porsche GT2, avec J-P. Jarier)
2000 : Première saison en F3000 avec le Junior Team Alain Prost

 

 

EMMANUEL CLERICO

Emmanuel Clerico

Né le 30 Décembre 1969 Issu de l'école de pilotage de l'ACO, Emmanuel aborde le sport automobile directement par la Formule Renault, et termine devant les deux lauréats des volants Elf en 90. La Filière le contacte alors qu'il prend la tête du Championnat de F3 en 92.

1989 : Vainqueur du volant ACO-Gitanes
1990-1991 : Formule Renault
1992 : Championnat de France de F3 (Promatecme Dallara-Opel)
1994 : Championnat du Monde de F3000 (Apomatox Reynard-Cosworth)
1995 : Champion de France de F3000
24 Heures du Mans (BBA Compétition Venturi 600LM GT1)
1996 : Championnat d’Allemagne de F3 (Shannon Dallara-Opel)

1997 : 3 courses sur la Courage C36 de La Filière, 7ème aux 24 Heures du Mans avec H. Pescarolo et J.P. Belloc
Trophée Lamborghini et courses en GT FIA
1998 : Trophée Andros (Rover Metro)
Trophée Lamborghini et courses en GT FIA
1999 : Championnat GT FFSA (Belmondo, 1 victoire)
Championnat GT FIA (1 victoire),
Trophée Lamborghini (2 victoires)
5ème en GTS aux 24 Heures du Mans (Belmondo Viper GTS, avec J.C. Lagniez et G. Martinolle)
3ème au Petit Le Mans (Oreca Dodge Viper, avec J. Bell et N. Amorim)

 

Henri Pescarolo  "Avec les partenaires de Pescarolo Sport, nous ne pouvons avoir que des objectifs élevés. Je n’oublie cependant pas que ce sera la première participation du V6 Peugeot aux 24 Heures du Mans. L’important est de capitaliser patiemment de l’expérience pour aborder les saisons à venir avec sérénité. Nous devons dans les mois qui viennent continuer à construire, puis renforcer notre structure technique et humaine. Je veux que nous soyons capables d’améliorer, saison après saison, notre potentiel. Les performances et les résultats suivront".

 

L'arrivée sera le premier objectif.

 

Le moteur Peugeot

Le moteur Peugeot ES9 J4S est issu de la série (Gamme 607). C'est un V6 à 60° de 3,2L de cylindrée suralimenté par un double turbo Garett. La puissance est d'environ 550cv à  6 500 tr/min. La préparation du moteur est confiée à Sodemo

 

Les essais

Allan McNish, auteur de la pole position, signe un temps de 3’36’’124, inférieur de cinq dixièmes de secondes à celui réalisé lors des essais préliminaires d’avril, mais bien loin du record du circuit détenu depuis un an par Martin Brundle et sa Toyota en 3’29’’930. Panoz est à un peu plus d’une seconde et demie.

La Courage-Peugeot d’Henri Pescarolo n'améliore pas durant la seconde journée d'essais ets e contente de la 17e place. «La faute à une casse de l’extracteur, nous n’avions pas de pièce de rechange. Yves Courage est en train de nous en fabriquer une que nous monterons pour la course.»

 

Fillon Courage Pescarolo Grouillard Bourdais Clerico

 

La grille de départ

Pos

Concurrents

Cat.

Temps

1

9

Audi Sport Team Joest - D
Audi R8 - Audi 3596 T
L.Aïello (F) - A.McNish (GB) - S.Ortelli (F)

LM P900

03'36''124

2

8

Audi Sport Team Joest - D
Audi R8 - Audi 3596 T
F.Biela (D) - E.Pirro (I) - T.Kristensen (DK)

LM P900

03'36''650

3

7

Audi Sport Team Joest - D
Audi R8 - Audi 3596 T
M.Alboreto (I) - R.Capello (I) - C.Abt (D)

LM P900

03'37''086

4

11

Panoz Motorsports - USA
Panoz Spyder LMP - Ford 6000 A
D.Brabham (AUS) - J.Magnussen (DK) - M.Andretti (USA)

LM P900

03'39''156

5

21

Team Rafanelli SRL - I
Lola B2K/10 - Rafanelli 3997 A
D.Schiatarella (I) - D.de Radigues (B) - E.Naspetti (I)

LM P900

03'39''651

6

17

SMG - F
Courage C60 - Judd 3996 A
P.Gache (F) - G.Formato (ZA) - D.Cottaz (F)

LM P900

03'39''917

  ...

17

16

Pescarolo Sport - F
Courage C52 - Peugeot 3200 T
E.Clerico (F) - O.Grouillard (F) - S.Bourdais (F)

LM P900

03'45''771

 

La course

Durant le tour de lancement, la Mopar de Yannick Dalmas s’immobilise à Mulsanne victime d’une chute de pression d’huile. C’est le 1er abandon. 

Les trois Audi R8 s’emparent de la tête de la course. Alan McNish sur l’Audi R8 n° 9 boucle le premier tour en tête devant les Audi 8 et 7.

16h22 La Cadillac no 4 pilotée par Christophe Tinseau prend feu suite à la rupture d’une rampe de culbuteurs. La voiture est détruite et la pace-car entre en piste pour 45 minutes. David Brabham au volant se hisse un moment en tête

17h48 Eric Van de Poele sur la Cadillac no 2 touche le mur de pneus après un tête à queue. 

19h21 Au volant de la Panoz Danoise no 10, Klaus Graf sort de la piste à Mulsanne. La voiture perdra près de 5 heures dans sa mésaventure.

Les Audi dominent la Course. La Panoz no 12 est la seule concurrente à pouvoir venir mettre en danger la suprématie Allemande. 

20h35 Affaissement de suspension pour la Cadillac no 1. L’arrêt au stand de 50 minutes fait plonger la voiture en 19ème position.

22h41 L’échauffement des pièces soude les roues au porte-moyen sur la Cadillac 2. Le changement de roues dure 40 minutes. 

2h04 Remplacement de la boite sur la Mopar no 6.

2h26 Sébastien Bourdais rentre au ralenti avec un pneu arrière gauche déchiqueté. On change également le capot. Après 5 minutes d’arrêt la ‘verte’ repart en 7ème position. 

Mi-course, La Courage Peugeot est en 7ème position à onze tours de l’Audi no 8.

4h30 Fixation d’une durite de turbo et soucis de pignons de boîtes pour la Cadillac no 1. 

4h33 Le changement de boite de la Panoz no 12 dure 20 minutes

4h44 La Panoz no 11 est au stand pour un changement de boite. 

6h06 Mopar no 6. Changement de boîte de vitesse

7h06 Panoz 12. Changement de boite. 20 minutes au stand 

7h26 Arrêt de 7 minutes pour effectuer un changement de basculeur de suspension sur la Courage Pescarolo Sport.

Courage Peugeot C52 Au stand

8h00 Depuis le début de la course, la Courage Peugeot cède un tour à l’heure aux Audi  mais la régularité paie, l’équipage est en 5ème position. 

8h30 les 3 Audi occupent les 3 premières places (N° 8,9,7) devant la Cadillac no 3 et la Courage Pescarolo Sport.

9h18 La Cadillac no 2 est au stand avec de multiples soucis qui immobilisent la voiture plus de deux heures. 

11h16 Remplacement de la boite de vitesse sur la Mopar no 6

12h24 La Cadillac Dams no 3 d’Eric Bernard est victime d’un affaissement de suspension, les dégâts sont importants. La voiture ne repartira qu’à 15h52 afin d’être classée. Les ennuis de Cadillac profitent à la Courage-Peugeot qui se hisse en 4ème position.

 Sebastien Bourdais

La nouvelle écurie 100% française termine au pied du podium derrière les intouchables Audi. 

 

Beaucoup de concurrents, de partenaires, des journalistes, de supporters sont venus applaudir notre performance à l'arrivée. Saluant notre classement comme une petite victoire derrière trois Audi hors de portée des débutants que nous étions. Dans un sens, je ne peux pas accepter ce compliment: la victoire, c'est la première marche du podium et rien d'autre. C'est vrai, nous avons décroché une victoire humaine car Pescarolo Sport avait moins de six mois d'existence et qu'il est rare qu'un projet aussi jeune obtienne de si bons résultats si vite. Ce n'est pas un hasard. L'équipe qui m'a rejoint, les partenaires qui se sont fédérés autour de l'écurie sont tous des professionnels accomplis qui ont travaillé avec un dévouement, un courage et une intelligence unique. Maintenant, il faut préparer l'avenir. L'avenir c'est 2001, et 2001 c'est déjà aujourd'hui. L'avenir, c'est une saison complète d'endurance sur plusieurs continents avec une ou deux voitures selon les épreuves. L'avenir, c'est le podium, la victoire.  

 

Madie et Henri Pescarolo Clerico Grouillard Bourdais
 

Le Prix Jean Rondeau viendra récompenser Sébastien Bourdais

 

Le Classement final 

Pos

Concurrents

Cat.

Résultats

1

8

Audi Sport Team Joest - D
Audi R8 - Audi 3596 T
F.Biela (D) - E.Pirro (I) - T.Kristensen (DK)

LM P900

368 Tours

5 007,988 km

Moy 208,666 km/h

2

9

Audi Sport Team Joest - D
Audi R8 - Audi 3596 T
L.Aïello (F) - A.McNish (GB) - S.Ortelli (F)

LM P900

367 Tours

3

7

Audi Sport Team Joest - D
Audi R8 - Audi 3596 T
M.Alboreto (I) - R.Capello (I) - C.Abt (D)

LM P900

365 Tours

4

16

Pescarolo Sport - F
Courage C52 - Peugeot 3200 T
E.Clerico (F) - O.Grouillard (F) - S.Bourdais (F)

LM P900

344 Tours

 

 

24 Heures du Mans 2000 - Circuit de 13.605 km

 

 

Courage C52  N°16

Pescarolo Sport

Technique

Catégorie : LMP 900
Poids :
919 kg
Moteur :
V6 2T Peugeot 3200 cm3
Pneus :
Michelin

 

Pilotes

Sebastien Bourdais   
Emmanuel Clérico   
Olivier Grouillard   

 

 

Emmanuel Clerico
 
 

Résultats

Course : 4ème
Distance : 
4681 km
Moyenne :
195,04 km/h

Qualifications : 17ème
Temps : 
3'45"771
Moyenne :
216,937 km/h


Position heure par heure :

1h

2h

3h

4h

5h

6h

7h

8h

9h

10h

11h

12h

13h

14h

15h

16h

17h

18h

19h

20h

21h

22h

23h

24h

9

11

12

12

10

11

10

8

8

7

7

7

7

6

6

5

5

5

5

5

4

4

4

4

 

 

 
 

Bibliographie

Pescarolo Sport

Informations Presse 24 heures du Mans 2000 -Aco

24 Heures du Mans 2000 Teissedre / Moity

Tom Kristensen

Denmark

 

Tom Kristensen

  victoire 1929victoire 1929 victoire 1929victoire 1929victoire 1929 victoire 1929victoire 1929 victoire 1929victoire 1929

 

Tom Kristensen, avec 9 victoires dont 6 consécutives, est le pilote le plus titré des 24 heures du Mans.

Back to Top