• Audi Veni Vidi Vici
    Audi Veni Vidi Vici Une recette germanique parfaitement rodée permet à Audi d'accrocher une 11ème victoire aux 24 heures du Mans.

Le Mans, 9 et 10 Juin 1979 

Après deux éditions intéressantes, l'édition 1979 s'annonce terne. Renault, Ferrari, Ligier ont préféré la F1 et le public français est davantage intéressé par les prestations des Renault, Ligier et d'une multitude de pilotes français aux avants postes de la formule 1.

 

Les constructeurs boudent l'endurance. Porsche de son côté n'a pas prévu de déplacement dans la Sarthe, Moby Dick est au musée et les 936 au fond du garage. La victoire pourraient se jouer entre les Mirage désormais motorisées par Ford, Rondeau qui est passé en groupe 6,  De Cadenet, Lola,  Dome et des Porsche 935 privées.

 

Le plateau 

Au dernier moment, le Pétrolier ESSEX, désireux d'accroitre sa notoriété, va persuader Porsche de ressortir les 936 du garage pour les inscrire au départ des 24 heures du Mans 79. Porsche ne s'est pas préparé, mais le modèle à 2 ans d'expérience et compte tenu de la faible opposition et des performances de sa groupe 6, les Essex Porsche devraient être en position de gagner. Cet engagement bienvenu va donner un coup de boost à cette édition. 

Wolleck, Haywood,  Barth et Ickx Redman piloteront les 936 inchangées par rapport à l'année précédente. Pour préparer un minimum le déplacement Sarthois, Porsche a fait les 6 heures de Silverstone mais ils durent faire façe à des problèmes de jantes et de pneumatiques.

Mirage engage deux nouvelles M10 à mécanique Ford, soutenues par Ford France. Shuppan, Jaussaud et Bell Hobbs en seront les pilotes.

Après les années Matra, Ligier et Alpine, voici Rondeau. Cet artisan du Mans avait engagé des voitures en GTP les années précédentes sous le nom de son sponsor Inaltera. Cette année, deux Rondeau M379 sont inscrites en groupe 6 et une en GTP. Les rallymens Darniche et Ragnotti sont associés pour l'occasion, Pescarolo et Beltoise piloteront la seconde, Jean Rondeau partageant le bacquet de la GTP avec Haran. 

Deux Dome au profil très aérodynamique sont au départ. Elles sont à ranger dans le rôle des outsiders aux côtés des Lola, une T286 et trois 'De Cadenet'.

Dans le groupe 5, hormis une Pantera de Tomaso, il n'y a que des Porsche. Kremer et Loos grands dominateurs du championnat d'Allemagne, disposent de 935 très affutées. Kremer engage trois voitures, dont une K3 à l'aérodynamique fortement travaillée pour Klaus Ludwig associé aux frères Whittington. Les deux autres voitures sont louées. L'écurie Loos.engage deux 935.

A noter en Imsa la présence de quatre Porsche 935 engagées par Dick Barbour, il partagera le volant de l'une d'elles avec Stommelen et un nouveau venu dans la Sarthe : l'acteur Paul Newman. Ce dernier sera la star du week-end.

24h lemans 1979 hawiian tropic girl

De plus, les voitures arborent un nouveau sponsor 'Hawiian Tropic. Au retour du Mans, tout le monde a retenu le nom du sponsor et pour cause : La marque a fait appel à de forts jolies hôtesses en bikinis pour promouvoir la marque. Le public adore, c'est vrai que coté carrosserie, il n'y à rien à redire !!! sans parler des pare chocs... hoummm    Revenons aux voitures....  ou en étais-je ? Perturbé Thierry !!! 

En Imsa toujours, Bmw a engagé une M1 Procar, décorée par Andy Warhol. Poulain, Mignot et Winkelhock devront éviter de froisser l'oeuvre d'art.

 

Le pesage

Après le feuilleton Moby dick en 1978, 1979 sera l'année du feuilleton M1. La 1ere voiture a se présenter Place de Jacobins est une March-BMW M1. La M1 est à l'origine homologuée en Imsa, mais ce prototype n'a rien à voir avec le modèle d'origine hormis le capot et le toit. Finalement la voiture sera admise au départ en groupe 6......  mais les autres concurrents grognent devant la grande tolérance des commissaires.

 

Les essais

Bob Wollek réalise le meilleur temps en 3.30.07, mais les deux Essex Porsche sont victimes de soucis. Redman effectue un sur régime qui empêchera Jacky Ickx de réaliser un temps. Wollek connait également des soucis de pneumatiques semblables à ceux de Silverstone. C'est Ludwig qui réalise le 2ème temps, suivi de Shurti, Ickx et Schuppan. Lors de la seconde séance, Jacky Ickx approchera le temps de Bob Wollek avant que la pluie de vienne ôter toute chance de réaliser des chronos. 59 voitures pour 55 places sur la grille, quatre d'entre elles seront éliminées dont la March-Bmw M1, dernier temps du groupe 6 plus de 2L.

1

Essex Porsche 936

14

Wollek Haywood Barth

3.30.07

3.42.98

3.45.48

2

Essex Porsche 936

12

Ickx Redman

3.31.31

3.43.38

 

3

Porsche Kremer 935 K3

41

Ludwig Whittington don bill

3.34.64

3.44.31

3.51.86

4

Porsche Loos 935

36

Shurti Heyer

3.36.65

3.42.68

 

5

Ford M10

10

Schuppan Jaussaud

3.41.63

3.43.96

 

6

Rondeau Ford M379

5

Ragnotti Darniche

3.43.28

3.50.89

 

7

Porsche Kremer 935

45

Pankenhorn winter Gurdjian

3.43.98

4.00.79

4.17.22

8

Ford M10

11

Bell Hobbs

3.44.83

4.00.67

 

9

Rondeau Ford M379

4

Pescarolo Beltoise

3.45.50

3.56.98

 

10

De Cadenet Lola Ford

8

Migault De Cadenet

3.45.61

3.50.06

 

11

Porsche Loos 935

37

Fitzpatrick Grohs Lafosse

3.46.25

4.13.12

3.56.82

12

Lola Ford T286

1

Lapeyre Chevalley Perrier

3.47.57

3.42.49

3.59.54

 

 

 

 

 

 

 

 

La course

24h lemans 1979 grille de depart

A 14 heures, les bolides sont lâchés, Ickx et Wollek s'envolent devant Ludwig et les deux Mirage.

A 15h10, Jacky Ickx s'arrête, on lui monte un nouveau train de pneus avec des jantes inadaptées.

24h lemans 1979 essex porsche 936 jacky ickx

Wollek prend la tête de la course, mais à 16h30, il est signalé arrêté à Mulsanne. Le réservoir est vide, le temps de comprendre et d'enclencher la réserve, Ickx est repassé en tête. Redman relaye Ickx, mais victime d'une crevaison, il sort de la piste dans la courbe Dunlop, l'arrière de la voiture et un radiateur sont touchés, Il mettra une demi-heure à rejoindre les stands, mais le moteur a tourné sans eau, on espère que le moteur n'en a pas souffert. Wollek et Haywood reprennent le tête de la course mais pour peu de temps.

24h lemans 1979 porsche 936 stand

17h50, Wollek s'arrête avec des soucis de pompes à injection, il passera par les stands à quatre reprises, perdant la bagatelle de 30 minutes. Les 936 souffrent d'un manque de préparation.

20h30, la Mirage Ford de tête s'arrête une demi-heure pour remplacer une tubulure d'échappement. Devant, les 935 prennent  la  tête de la course. Loos et Kremer bataillent comme dans une manche de championnat d'Allemagne ou elles ont l'habitude d'évoluer.

Positions à 22h00 

1

Porsche Kremer 935 K3

41

Ludwig Whittington don bill

119 t

2

Porsche Loos 935

36

Shurti Heyer

 

3

Porsche Loos 935

37

Fitzpatrick Grohs Lafosse

2t

4

Porsche 935 Barbour

70

Stommelen Barbour Newman

5t

5

Ford M10

11

Bell Hobbs

5t

6

Essex Porsche 936

14

Wollek Haywood Barth

6t

7

Porsche 935 Kremer

40

Servanin Ferrier Trisconi

6t

8

Porsche 935 Interscope

68

Minter Field Morton

6t

 

23h00, Wollek est 5eme à 4 tours et Ickx 13eme à 13 tours, ils font le forcing pour revenir aux avants postes. Une fois l'une, une fois l'autre, elles battent et rebattent le record du tour.

Bern Schuppan brutalement privé d'éclairage touche le rail, il faudra une heure pour rentrer au stand et remettre la Mirage Ford en état.  Schurti sur la 935 Loos rentre au ralenti avec un problème de pneumatique, il repart 4eme à 4 tours.

2h00, mi-course, la pluie s'invite. Des trombes d'eau s'abattent sur le circuit.

1

Porsche Kremer 935 K3

41

Ludwig Whittington don bill

 

2

Porsche Loos 935

37

Fitzpatrick Grohs Lafosse

3t

3

Essex Porsche 936

14

Wollek Haywood Barth

4t

4

Porsche Loos 935

36

Shurti Heyer

4t

5

Porsche 935 Barbour

70

Stommelen Barbour Newman

8t

6

Porsche 935 Kremer

40

Servanin Ferrier Trisconi

12t

7

Essex Porsche 936

12

Ickx Redman

12t

 

2h54, coup de théâtre, la 936 de Jacky Ickx est arrêtée dans les Hunaudières. Jacky Ickx remplace par 2 fois la courroie de pompe à injection !!! La Mirage 10 est mise hors course pour distance insuffisante, elle était tombée en 38eme position suite à de multiples problèmes de boîte.

4h00 du matin, c'est le déluge. Les deux 935 du Loos rentrent au Stand. Pour Schurti, c'est l'abandon suite à un problème moteur. Pour Fitzpatrick, il a percuté un lièvre et le radiateur a souffert. Le moteur a sans doute chauffé car il émet une fumée inquiétante.

5h00, il n'y a plus de 935 du Loos en course et devant la Kremer mène la danse sous l'orage et la pluie.

7h00, La voiture de Jacky Ickx est mise hors course pour assistance extérieure. Les courroies de pompe à injection qu'il a utilisé pour remettre sa voiture en état ne sont pas tombées du ciel. Pendant son arrêt dans les Hunaudières, un mécanicien Porsche est arrivé à son secours et lui a jeté les pièces, mais les commissaires avaient l'oeil. Jacky Ickx ira renforcer l'équipage Wollek, Haywood.  

Positions à 8h00

1

Porsche Kremer 935 K3

41

Ludwig Whittington don bill

249t

2

Porsche 935 Barbour

70

Stommelen Barbour Newman

13t

3

Essex Porsche 936

14

Wollek Haywood Barth

16t

4

Porsche 935 Kremer

40

Servanin Ferrier Trisconi

16t

5

Porsche 935 Haberthur

43

Haldi Lowe Terran

21t

 

8h16, La Porsche 936 rescapée abandonne à son tour, moteur cassé. Devant, la 935 K3 de l'écurie Kremer mène la danse avec 13 tours d'avance la 935 de Dick Barbour, Rolf Stommelen et Paul Newman.

24h lemans 1979 porsche 935 barbour stommelen newman

10h35 La Kremer de tête est immobilisée et Whittington fait de la mécanique. Derrière, Stommelen remonte tandis que la Kremer de tête  réussi à rejoindre les stands.

11h15 Lors d'un banal arrêt pour changer ses pneus, les mécaniciens de Stommelen sont dans l'incapacité à desserrer l'écrou de la roue avant gauche. L'arrêt s'éternise et il faudra 22 minutes avant de repartir.

12h00 La 935 K3 de tête reprend la piste, il n'a plus que 3 tours d'avance sur le second. Stommelen est victime de son joint de culasse, la course est jouée. La 935 du team Barbour finira la course au ralenti. Leur avance est suffisante pour conserver la 2eme place, ils stopperont devant la ligne d'arrivée en attendant le drapeau à damiers.

13h58, La Mirage Ford qui attendait  sagement aux stands dans l'espoir de faire un dernier ne redémarrera pas.  

Victoire de Klaus Ludwig associé aux frères Whittington sur une Porsche 935 K3 du team Kremer engagée en groupe 5 devant trois autres 935.

24h lemans 1979 ludwig 935 kremer k3

 

Bilan

Quatre Porsche aux quatre premières place, mais pas celles que l'ont attendait. Pour la firme de Stuttgart, c'est finalement une défaite. Les 936 ont souffert d'un manque de préparation évident. Durant la semaine, elles furent confrontées à des soucis de jantes et de pneus jamais solutionnés (installés sur des jantes trop larges, les pneus touchaient les disque de frein). L'épisode triche avec l'aide maladroite apportée à Jacky Ickx n'ajoutant rien de bon dans le dossier. 

Côté Mirage, bilan négatif également. La fiabilité n'est pas là, et elles ne purent pas tirer profit des soucis de leurs adversaires.

De Cadenet: Abandonnant dés la 3ème heure suite à une mauvaise préparation, c'est une année à oublier.

C'est finalement la Rondeau M379 de Ragnotti Darniche qui en terminant 5eme au général, remporte le groupe 6. Les rondeau ne furent pas épargnées par les soucis, mais elles terminent. 

Finalement les Porsche 935 auront animé l'épreuve et la plus performante l'emporte logiquement. (à près de 900 kms de du kilométrage de la Renault en 1978).

 


les 24 h du mans 1979

Paul Newman

USA Etats Unis

second en 1979

 

 

 

Paul Newman

Star du cinéma et second des 24 heures du Mans 1979.

Back to Top