Le Mans, 11 et 12 juin 1977

Avant d'aborder la Formule 1, Renault a fait du Mans 1977 son objectif prioritaire et n'a pas lésiné sur les moyens. Quatre A 442 sont engagées pour Jabouille Bell, Depailler Laffite, Jaussaud Tambay et Pironi Arnoux Fréquelin.

 

En janvier, février puis avril le constructeur est allé faire des essais au Castellet. Lors du dernier roulage, les Renault ont parcouru 6000 kms, soit davantage que la course. Face à cet armada, Porsche n'a délégué que deux 936 pour Ickx - Pescarolo (6 victoires à eux 2) et Barth - Haywood.

Les Mirage seront motorisées par le moteur Renault Turbo. Schuppan Jarier et de Posey Leclère les piloteront. Lafosse devait faire équipe avec Vern Shuppan, mais il a été remplacé au dernier moment par Jean Pierre Jarier (l'affaire se terminera en justice). Les Mirage Renault ont éffectué des essais à Indianapolis sans connaitre le moindre problème. Plus lourdes et moins véloces que les Renault, elles miseront surtout sur leur fiabilité.

Le groupe 6 est complété par la De Cadenet de Craft - De Cadenet. Fidèle sujet Britanique, Alain De Cadenet à collé sur son aileron arrière l'affiche du jubilé d'Elisabeth II. Inaltera poursuit son aventure au Mans avec 2 voitures en groupe 6 pour Beltoise - Holbert et "Christine" - Lella Lombardi et une en GTP. Enfin, toujours dans les outsiders, la Lola de Perrier - Lapeyre.

24h lemans 1977 inaltera

 En Groupe 5, Porsche est seul en lice avec quatre 935, dont une Martini pour Stommelen - Schurti, deux versions "client" pour Ballot Léna Gregg (40) et Ludwig Schenken - Hezemans et une Kremer pour Edwards - Faure.

La brouille datant de 1975 est effacée. Luigi Chinetti est de retour avec une Ferrari Boxer pour Migault - Guitteny. Retour également d'une grande marque :Aston Martin même s'il s'agit d'une initiative privée.

 

Le règlement

Coté règlement, Renault s'était plaind en 1976, d'une mauvaise qualité de l'essence. Pour cette édition, le taux d'octane sera porté à 100.6 comme en formule 1. Il n'y a plus de restrictions concernant les ravitaillements, toutefois, la capacitée des réservoirs est limitée à 160 litres. Au niveau des réparations, tout est désormais libre à l'exception du bloc moteur, du chassis ou de la coque. 

 

Le Pesage

La Sigma, bien que présente dans la Sarthe ne se présentera pas au pesage. Des problèmes techniques et financiers seraient à l'origine de la décision. Faute de sponsors, Greenwood n'alignera pas non plus sa Chevrolet Corvette. Forfait également de la Ferrari Daytona du Ward Racing et de la 935 engagée par Egon Evertz. Hervé Poulain, commissaire priseur dans la vie et fidèle de l'épreuve depuis 3 ans engage une BMW. Après Calder et Stella, peintres abstraits, c'est Lichtenstein, le maître du pop-art aux Etats Unis qui a été chargé de décorer la BMW d'usine. Marcel Mignot(moniteur du Bugatti) et Hervé Poulain se relaieront au volant. BMW attend beaucoup de cette voiture, c'est une 2 litres(moteur de F2 dégonflé) engagée dans le groupe 5. Même si elle n'est pas engégée officielement par BMW, Neerpasch et toute son équipe assisteront la superbe voiture.  Deux autres BMW engagées par Luigi faillirent ne pas prendre part à l'épreuve. Après avoir participé le dimanche précedent à une épreuve à Brno, elles furent bloquées a plusieurs postes de douane. La vérification sera effectuée à la hate le mercredi à 15h00 au garage du Bugatti.

 

Les essais

On attendait les Renault, mais la pluie est venue contrarier la 1ere séance d'essais. Les bolides sont restés le plus souvent dans leur stand. Seules les Porsches firent exception. Sur le sol mouillé, la Porsche 935 de Stommelen/Schurti réussira le meilleur temps en 4.01.6 flirtant avec la barre des 360 km/h en pointe dans les Hunaudières. Ickx et Pescarolo ayant de leur coté fort a faire avec un siège baquet inondé d'eau, Haywood quant a lui tirera tout droit au Tertre Rouge.  

Jeudi, le soleil est de retour.  Les Renault débutent par un tour groupé pour les besoins de la télévision, ce qui n'est pas du gout des autres concurrents. Les Alpine Renault annoncent rapidement la couleur: 3.31.7 pour Jabouille, à seulement 7/10eme du meilleur temps absolu appartenant à Merzario sur Alfa Romeo. Jabouille estimant pouvoir améliorer de 2 secondes pleines. Hormis un changement d'alternateur sur la voiture de Tambay, avec ses 4 voitures dans les 5 meilleurs temps, l'optimisme règne dans l'écurie au losange. 

 24h lemans 1977 alpine renault

 

Chez Porsche, beaucoup de travail. Tests pneumatiques, correctifs aérodynamiques sur l'avant des 936 et sur l'arrière de la 935. Finalement Ickx et Pescarolo viendront talonner l'écurie française. Juste derrière, les 935 affichent un bon niveau de performance. Les Mirage se situent un peu en retrait, de multiples soucis de boites et d'alimentation viendront troubler leur séance.

Pour le tenant du titre et son challenger, la grande confrontation s'annonce explosive. Expérience contre vélocité. Chez Renault, les services commerciaux ont été mobilisés, une campagne publicitaire énorme est déjà prête.........

 

La grille de départ

Position

Voitures Equipages Temps
1 Renault Alpine 9 Jabouille Bell 3 31 7
2 Renault Alpine 8 Depailler Lafitte 3 32 9
3 Porsche 936 3 Ickx Pescarolo 3 33 0
4 Renault Alpine 7 Tambay Jaussaud 3 34 8
5 Renault Alpine 18 Arnoux Pironi Frequelin 3 38 6
6 Porsche 935 41 Stommelen Shurti 3 39 3
7 Porsche 936 4 Barth Haywood 3 40 0
8 Porsche 935 39 Heyer Morris 3 40 8
9 Porsche 935 38 Shenken Hezeman 3 43 8
10 Lola T286 14 Lapeyre Fevrier 3 45 2
11 Mirage Renault 10 Schuppan Jarier 3 47 0
12 Mirage Renault 11 Posey Leclerc 3 47 4
13 Inaltera 1 Beltoise Holbert 3 48 0
14 Porsche 935 42 Faure Fitzpatrick Edwards 3 48 3
15 De Cadenet Lola 5 De Cadenet Craft 3 49 2
16 Porsche 935 40 Ballot Lena Gregg Borras 3 56 4
17 Porsche 934 58 Gurdjlan Steve Wollek 3 59 0
18 Osella PA5 29 Touroul Cudini Cambiaghi 3 59 6

 

La course

Le public est venu nombreux pour assister au duel Porsche Renault. Le soleil est également au rendez-vous. 16h00, la pace-car d'écarte, l'Alpine Renault 9 de Jabouille s'empare immédiatement du commandement suivi par Stommelen, Ickx, Barth, Tambay et Laffite.

24h lemans 1977 first lap renault devant porsche

24h lemans 1977 martini porsche

16h02 Premier coup de théatre, avant même que le 1er tour ne soit parcouru, l'Alpine Renault 16  de Pironi prend feu entre Mulsanne et la courbe d'Indianapolis. La voiture est totalement détruite, c'est l'abandon.

16h16 abandon de la Porsche 38. 16h30, Rolf Stommelen s'arrête à son stand victime d'un problème de joint de cache culbuteur. 4 tours seront perdus, mais c'est surtout l'état du moteur qui inquiète. La 935 avait perdu de l'huile au moment de son arrêt et il n'est pas exclu que le moteur soit touché. Il reprend la piste en 40eme position.

17h00 Jabouille mène devant les deux 936 et les deux autres Renault. Abandon de la Porsche 42 (moteur cassé). Arrêt de la Porsche 936 n° 4 du Martini Racing pour changement de la pompe à injection. C'est arrêt lui fera perdre 9 tours (33 minutes), elle repart en 41eme position. Abandon de la Lola 44 (démarreur).

 

18h00

Voitures Equipages Ecarts
1 Renault Alpine 9 Jabouille Bell 211 km
2 Porsche 936 3 Ickx Pescarolo 32 s
3 Renault Alpine 8 Depailler Lafitte  
4 Renault Alpine 7 Tambay Jaussaud  
5 Mirage Renault 11 Posey Leclerc  
6 Porsche 935 38 Shenken Hezeman  
7 Mirage Renault 10 Schuppan Jarier  
8 Inaltera 1 Beltoise Holbert  


L'Alpine de Jabouille et Depailler verrouillent la course, 217 km/h de moyenne dans la 1ere heure, 211 dans la 2eme heure. Seule la Porsche 936 de Ickx et Pescarolo lui répondait, mais à ce rythme, le moteur de la Porsche rend l'âme. Pescarolo rentre au ralenti laissant derrière lui un panache de fumée bleue. Ce sera l'abandon. Ickx étant suppléant sur la 2eme Porsche 936 et Pescarolo sur la 935, ils peuvent piloter ces 2 voitures, mais elles sont très attardées.

 

A 19h00, les 3 Renault mènent devant les deux Mirage. Les mécaniques souffrent, abandon de la BMW 76(piston crevé), de la Lancia 89(joint de culasse), de l'Osella 29(canalisation d'huile), de la Porsche 935 du Martini Racing 41(moteur), de la Porsche 62(allumage), de la BMW 72(piston crevé), de la Lola 28 et de la Chevron 22(joint de culasse). Dans le clan Martini, il ne reste qu'une voiture. La Porsche 935 de Stommelen était remontée en 8eme position au moment de son abandon.

20h00 Ickx prend le volant de la Porsche 936 n° 4, il est en 17eme position. Leclerc immobile sa Mirage à Mulsanne victime d'une panne d'esence.

 

24h lemans 1977 porsche 936 ickx

21h00 Durant son double relais, Jacky Ickx fait le forcing, il possède 6 tours de retard mais il reprend en moyenne 6 secondes au tour à l' Alpine de tête. Jaussaud s'arrête 13 minutes avec un soucis de refroidissement.

21 heures

Voitures Equipages Ecarts
1 Renault Alpine 9 Jabouille Bell  
2 Renault Alpine 8 Depailler Lafitte 1m 30
3 Mirage Renault 10 Schuppan Jarier  
4 Porsche 935 38 Shenken Hezeman  
5 Inaltera 1 Beltoise Holbert  
6 Renault Alpine 7 Tambay Jaussaud  
10 Porsche 936 3 Ickx Pescarolo 6 tours

Abandon pour la Porsche 49 suite à un soucis d'alimentation en essence.

22 heures. Après 6 heures de course, les Renault dominent. Jarier sur la Mirage s'arrête 6 tours.

4 heures du matin, la Renault n°8 de Depailler Laffite s'arrête à son stand pour refaire la pignonerie de la boîte de vitesse, elle perd 8 tours. 4h40, L'alpine de Tambay s'immobilise à Indianapolis meteur cassé.

Ickx ne chome pas, Il va battre à 5 reprises différentes le record du tour. A 7h00 du matin il est remonté en 2eme position.

9h00, il reste 27 voitures en course

 

9 heures

Voitures Equipages Ecarts
1 Renault Alpine 9 Jabouille Bell  
2 Porsche 936 3 Ickx Pescarolo 7 tours
3 Renault Alpine 8 Depailler Lafitte 10 tours
4 Porsche 935 38 Shenken Hezeman  
5 Mirage Renault 10 Schuppan Jarier  18 tours
6 Inaltera 88

Ragnotti Rondeau

 
7 Porsche 40  Ballot Lena Gregg  
8 Chevron 26  Bos Haran Stalder  
9 De Cadenet Lola 5  De Cadenet Craft  

 

Nouveau coup de théâtre, solidement installé en tête de la course, l'Alpine n°9 de Jabouille fume et revient au ralenti. On craint le pire. Il fera un dernier tour avant de s'arrêter définitivement. A 9h31, Ickx est en tête de la course avec 6m30s d'avance sur la Renault de Depailler Laffite. 

 

11h50 l'Alpine 8 de Depailler s'arrête à Indianapolis. Le moteur est cassé. Il n'y a plus de Renault en course.

13 heures

Voitures Equipages Ecarts
1 Porsche 936 3 Ickx Pescarolo  
2 Mirage Renault 10 Schuppan Jarier 17 t
3 Porsche 935 40 Ballot Lena Gregg  
4 Inaltera 88 Ragnotti Rondeau  
5 De Cadenet Lola 5 De Cadenet Craft  
6 Chevron 26 Bos Haran Stalder  
7 Porsche 58 Wollek  

 

Dernière heure de course. En véritable seigneur de la course automobile, Jacky Ickx, après avoir piloté 12 heures à décidé de laisser finir ses coéquipiers, refusant l'apothéose qui lui semblait promise. Jurgen Barth assure l'avant dernier relais avec 19 tours d'avance sur la Mirage. Hurley Haywood lui succède au volant. Chez Porsche on a levé le pied. Mais..... coup de théâtre....

Haywood rentre au stand et on lève le capot. Une soupape a crevé un piston. Il ne reste qu'une solution, l'avance étant suffisante, il faudra attendre au box et tenter d'effectuer un ultime tour dans les délais impartis(moins de 14 minutes).

Il faut isoler le cylindre coupable, lui couper allumage et alimentation. Jurgen Barth, consulté, décide de reprendre le volant. Son expérience plus technique peu lui permettre de remédier à un éventuel problème. On lui installe un chronomètre sur le volant. A 15h42, on démarre le moteur pour vérifier les températures avant de couper le contact. 15h50, le capot est remis en place et Jurgen Barth quitte son stand. Il bouclera le tour en 6 minutes, il faut donc en accomplir un second. Peut-être y avait-il une erreur de tactique. L'écurie allemande s''étant appuyée sur le règlement international.

Un panache de fumée bleue s'échappe de la Porsche 936. Conduisant une voiture malade sur un circuit dont la longue ligne droite lui semble interminable, Jurgen Barth sera finalement récompensé. Il lève le bras en franchissant la ligne d'arrivée et reçoit l'ovation du public.

24h lemans 1977 podium ickx barth haywood

Nouveau triomphe chèrement acquis pour Porsche, qui s'impose aussi en Groupe 5 avec la 935 de Gregg - Ballot Léna. Nouveau triomphe également pour Jacky Ickx, véritable héros de cette édition. Pour Renault, c'est une douche froide.