Le Mans, 12 et 13 juin 1976

Après une édition 1975 assez terne, l'Aco revoit son règlement. La limitation de carburant est supprimée et les groupe 5 sont autorisées à prendre le départ.  Le championnat du monde des marques est réservé aux groupes 5, type 'silhouettes'. 
 

 

Parallèlement est mis en place un championnat du monde des voitures de Sport (groupe 6) réservé aux prototypes biplaces. En ce début de saison 1976, Renault dont le nouveau directeur de la compétition est Gérard Larousse part largement favori, mais Porsche à la surprise générale présente une nouvelle 936. Le public attend beaucoup de ce triple duel, Porsche Mirage et Renault.

Pour séduire le public, le pesage revient place des Jacobins. Renault présente 2 voitures au pesage. La 1ere qui doit prendre le départ est équipée d'un capot arrière plus long. Parallèlement les techniciens de la régie ont renforcé les pignons de la boite et installé de nouveaux pistons et soupapes. Le régime moteur du V6 turbo est abaissé de 10500 à 9800 tr/min. L'Alpine Renault est pilotée par Jabouille, le metteur au point de la firme, Patrick Tambay qui découvre le proto et José Dolhem. Ce dernier remplace René Arnoux dont la petite taille posait des problèmes insolubles. Renault ne se fait guère d'illusion, Le Mans n'était d'ailleurs pas au calendrier de la marque en début de saison. Officiellement l'objectif est de terminer.

Intouchable dans les épreuves du championnat du monde, Porsche est le favori logique. Deux 936 et une 935 sont engagées. La 936 a été adapté à la piste Mancelle avec un nouveau carénage de l'arceau surmonté d'une volumineuse prise d'air.
 
 
24h 1976 Porsche 936 groupe 6  24h 1976 Porsche 935 groupe 5
   

Mirage avec ses GR8  victorieuses en 1975 lui donnera la réplique. Elles sont engagées par le GTC(Grand Touring Car). Disposant de moyens plus limités, la Lola-De Cadenet pilotée par son propriétaire et Chris Craft, ainsi que la toute neuve T 286 de Lapeyre - Chevannes, ne peuvent endosser que des rôles d'outsiders.

 
24h 1976 mirage ford  24h 1976 de cadenet
 
 
 
Dans le Groupe 5, Porsche fait également figure de favori avec la 935 officielle de Stommelen-Schurti et la "935 Kremer" de Heyer associé aux Mexicains Bolanos et Sprowls. Elles devront faire face à la BMW turbo pilotée par Gregg - Redman et les trois CSL plus ou moins officielles de Posey - Grohs - De Fierlant, Quester - Krebs - Peltier et Fitzpatrick - Walkinshaw.   

 

En GT, Porsche toujours est en position de force avec pas moins de sept 934, et 13 Carrera 

 

En GTP, présence d'une nouvelle écurie française, Inaltera. Le moteur est un Ford et la direction de l'écurie est confiée à Vic Elford. Beltoise Pescarolo et Jaussaud "Christine" Rondeau formeront les équipages de ces deux voitures. Coté français toujours, Chasseuil-Ballot Léna se partageront le volant de la WM à moteur V6 Peugeot.

Enfin, les "grosses Américaines" (Chevrolet Monza, Dodge Charger, Ford Torino) invitées par l'ACO s'attirent un beau succès de curiosité, mais c'est la Corvette Greenwood qui s'offre la plus belle cote d'amour auprès du public. Elle est baptisée 'Spirit of le Mans' dans le cadre du bi-centenaire des Etats Unis. 2 voitures sont inscrites en Nascar. Selon le règlement propre aux stock-cars, les portes sont soudées, ce qui oblige le pilote a se glisser par la fenêtre pour entrer dans sa voiture.

 

Les essais 

Pas de surprise au cours des essais. L' Alpine se montre plus véloce que les Porsche. La 935 est très proche en performance de sa sœur 936, elle est même plus rapide en vitesse de pointe (323 pour la groupe 5, 320 pour la 936 et 321 pour la Renault). Compte tenu qu'il s'agit à la base d'une voiture de série, sa fiabilité pourrait lui permettre de jouer les 1er rôles en course. 

 

Voitures

Temps

19

Alpine Renault Turbo

3 33 5

20

Porsche Turbo 936

3 39 8

40

Porsche Turbo 935

3 41 7

11

Mirage

3 44

18

Porsche Turbo 936

3 45 4

21

Lola T 286

3 51 1

10

Mirage

3 51 1

41

BMW

3 53 4

76

Chevrolet Corvette

3 54 5

12

De Cadenet

3 55 3

47

Porsche Turbo

3 55 7

1

Inaltera

3 56 9

 

 

 

 

 

La course

On s'attend a un feu d'artifice de Renault. Quelques heures en tête avant de céder la place aux Porsche qui s'expliqueront entre elles. Ils n'en sera rien.

 

24h 1976 le depart

16h00. Sous un soleil de plomb, Jabouille prend la tête de la course devant la Porsche de Ickx, celle de Joest, la Lola 21, la Porsche 40 et la Bmw 41. Déjouant tous les pronostiques la Renault ne s'échappe pas. Le week-end s'annonce torride et chez Renault on préfère adopter un tableau de marche prudent. La course sera dure, la Bmw 41 s'arrête d'ailleurs dés le 4eme tour et la Lola 21 connait rapidement des problèmes de soupapes. La Renault victime de soucis d'allumage laisse passer les Porsche.   

24h 1976 Renault Porsche

Classement à 17h00

Voitures

Ecarts

20

Porsche Turbo 936

 

18

Porsche Turbo 936

 

19

Alpine Renault A442

1 min

40

Porsche Turbo 935

2 min

12

De Cadenet

2 min

10

Mirage

 

16

Porsche 908

 

76

Chevrolet Corvette

 

11

Mirage

 

1

Inaltera

 

 

 

 

 

Durant la 2ème heure de course, la Renault passe 2 fois par les stands, elle redescend en 7eme position à 4 min des leaders. Devant c'est pour le moment une domination des 3 Martini Porsche, suivit par la surprenante De Cadenet et les 2 Mirages victimes des vibrations du Ford comme en 1975.  Les Américaines disparaissent et les ennuis se multiplie chez Bmw. L'alpine Renault abandonnera après 9 heures de course victime d'un problème moteur (piston percé).

 
24h 1976 porsche 936 ickx van lennep

En tête, Ickx-Van Lennep poursuivent leur ronde avec une belle régularité et malgré un changement de turbo qui les pénalise d'une demi heure, ils possèdent une confortable avance. Joest et Barth sur la seconde 936, solidement installés à la 2e place auront moins de chance. Moteur cassé, ils renoncent à 7 h du matin. Handicapée par sa forte consommation (60 litres aux 100 !), la 935 Martini, finit par céder à la Mirage de Lafosse-Migault et à l'étonnante Lola de Craft-De Cadenet.

Classement à 8h00  33 voitures en course

Voitures

Ecarts

20

Porsche Turbo 936

 

10

Mirage Ford

7 tours 

12

De Cadenet

13 tours

40

Porsche Turbo 935

14 tours

11

Mirage Ford

15 tours

 

 

 

 

l'arrivée 

16h00, il reste 26 voitures en course. Van Lennep, dont c'est la dernière sortie en course franchit la ligne en vainqueur offrant à Porsche sa troisième victoire au Mans. C'est également la 3ème victoire du Belge Jacky Ickx. Triomphe complet pour Porsche, qui s'impose en Groupe 5 avec la 935 de Stommelen-Schurti et en GT avec la Carrera de Touroul-Cudini. Inaltera, 8eme au général remporte la catégorie GTP.  

 

1976 restera comme étant l'année de la 1ere victoire d'une voiture équipée d'un Turbocompresseur. On retiendra également l'échec des voitures silhouettes face aux sport prototypes. 

 
André Haller trouvera la mort, victime d'un accident dans les Hunaudières au volant de sa Datsun.