L’écurie Tockwith Motorsports a été créée il y a maintenant 47 ans, en 1970, par le père de Simon Moore. Cet ancien policier, voulant entrainer et former les conducteurs de moins de 17 ans, décida en même temps de construire un centre du nom de Tockwith Driving School, sur un ancien terrain d’aviation à Tockwith, dans le Nord de l’Angleterre, près de Leeds.
 
 
Ce centre est désormais divisé en trois : une école de pilotage (allant du karting à la voiture, en passant par la moto et même le camion), le management de pilote et la compétition.
 
Simon Moore a commencé à courir il y a 30 ans. Il a transmis le virus à toute sa famille (5 enfants) dont Nigel Moore (25 ans) qui gère dorénavant l’équipe avec lui. Ce dernier débuta le sport automobile par le karting puis passa en 2007 en Championnat Ginetta Junior, qu’il remporta dès la première année avec huit victoires. Il passe alors en Ginetta G50 Cup, qu’il gagne également. Il s’engage ensuite en British GT (2008 et 2009) ce qui lui permet de disputer les 24 Heures du Mans à l’âge de 17 ans au volant d’une Ginetta-Zytek GZ09S en catégorie LM P1. Il devient alors le plus jeune pilote britannique à prendre part à cette course légendaire. Il était associé à Richard Dean et Lawrence Tomlinson, le patron de Ginetta. Cependant, l’aventure mancelle s’arrête après 178 tours.  
 
Nigel Moore continue de gravir les échelons en remportant l’année suivante, en 2010, la Formula Palmer Audi. Pendant quelques années, tout en continuant à courir en VLN par exemple, il se fait plus discret avant de réapparaitre en 2016. Tockwith Motorpsorts débute la saison en Michelin GT3 Le Mans Cup avec une Audi R8 LMS avant de rapidement stopper l’aventure pour passer en ELMS. Néanmoins Nigel Moore et Phil Hanson disputent Road To Le Mans qu’ils terminent 35e. Une Ligier JS P3 est engagée en ELMS pour Nigel Moore et Phil Hanson. Ils signent la pole position dès leur première apparition en cours de saison sur le circuit du Castellet. Au final, le duo finit 6e de la catégorie LM P3 lors de cette course et boucle l’année avec un total de 9,5 points et une 16e place au championnat ELMS. Ce même duo gagne ensuite la manche inaugurale (Snetterton) d’un nouveau champion en Grande-Bretagne, le Henderson Insurance Brokers LMP3 Cup Championship.
 
24h du Mans 2017 Tockwith Ligier 34
 
Pendant l’hiver 2016/2017, l’équipe Tockwith Motorsports poursuit son apprentissage en Asian Le Mans Series. L’équipage reste inchangé tout comme la voiture (Ligier JS P3). Grace à deux victoires à Fuji et Sepang, l’écurie est titrée en LM P3 avec 77 points, ce qui lui permet d’obtenir une invitation aux 24 Heures du Mans 2017.
Pour cette année 2017, Tockwith Motorsports se trouve sur deux fronts. D’un côté, le Henderson Insurance Brokers LMP3 Cup Championship en Grande Bretagne avec une Ligier JS P3 (LM P3) pour Richard Dean et Sarah Moore, la sœur de Nigel, et de l’autre, l’ELMS avec une Ligier JS P217 Gibson (LM P2) confiée à Nigel Moore et Phil Hanson. Pour la première manche à Silverstone, les deux hommes se classent 5e. L’équipe s’aligne ensuite à Spa Francorchamps pour la deuxième manche du FIA WEC de la saison et enregistre alors le renfort de Karun Chandhock, qui compte 11 Grands Prix de F1 à son actif. Cependant, la course tourne court pour eux et l’auto abandonne après seulement deux heures de course. Juste avant Le Mans, les deux compères disputent la seconde manche ELMS à Monza. Là aussi, les choses tournent mal avec des soucis techniques et une 30e place finale (11e en LM P2) !   
 
Il s’agira de la première apparition de Tockwith Motorsports aux 24 Heures du Mans. L’équipe britannique s’engagera également dans trois autres courses du FIA WEC cette année : au Nürburgring, Shanghai et Bahreïn.
 
 

Pin It