2017 60Baptisée Team Porsche Club Singapore Racing en 2007, l’équipe se nomme désormais Clearwater Racing. Propriété du pilote titulaire Mok Weng Sun et dirigée par Arj Kulasegaram, Clearwater Racing est l’une des écuries les plus capées en GT Asia Series avec pas moins de trois titres Pilote et Equipes ces cinq dernières années, tous remportés avec une Ferrari 458 Italia GT3
 
 
L’écurie basée à Singapour peut aussi se targuer de trois victoires au classement général aux prestigieuses 12 Heures de Sepang, en Malaisie, de deux titres en Porsche Carrera Cup Asia (Class B) et de trois titres en Malaysia Super Series.  C’est auréolée de ce palmarès éloquent que Clearwater Racing a participé à la saison 2015/2016 de l’Asian Le Mans Series dans la catégorie GT. Ni Ferrari, ni Porsche cette fois, mais une McLaren 650S GT3 pour partir à l’assaut du titre qui tombera dans son escarcelle après deux victoires et trois pole positions en quatre courses. Il faut dire que le pilote-propriétaire Mok Weng Sun et Keita Sawa, issu de la Porsche Carrera Cup Asia, étaient épaulés par Rob Bell, double champion de la catégorie GT2 en Le Mans Series en 2007 et 2008.
 
En s’adjugeant le titre de la catégorie GT, la formation Clearwater Racing a du même coup décroché une invitation à la 84e édition des 24 Heures du Mans, avec le choix entre les catégories LM GTE Pro et LM GTE Am. Elle a opté pour cette dernière et comme il n’existe pas de version GTE de la McLaren 650S, l’équipe de Weng Sun Mok, qui a aligné le même équipage qu’en Asian Le Mans Series, a jeté son dévolu sur une Ferrari 458 Italia, mais pas n’importe laquelle ! L’écurie AF Corse, qui fournissait un soutien technique et logistique dans la Sarthe, a octroyé à Clearwater Racing le châssis avec lequel le trio Bruni/Vilander/Fisichella est monté sur la plus haute marche du podium de la catégorie LM GTE Pro aux 24 Heures du Mans 2014. La voiture du cheval cabré, qui arborait un dragon rouge, n'a pas démérité et a rempli son objectif en passant sous le drapeau à damier, ratant même le podium d'une seule petite marche. Tout comme à l'issue de la saison 2016/2017 de l'Asian Le Mans Series, pour laquelle le duo Weng Sun Mok/Keita Sawa ont été rejoints par l'Irlandais Matt Griffin.
 
2017 6061
 
Ces débuts prometteurs ont donné des idées à Weng Sun Mok qui a décidé d'inscrire une Ferrari 488 GTE  (à nouveau une voiture utilisée par AF Corse par le passé), nouvellement éligible dans la catégorie LM GTE Am, en FIA WEC pour 2017 et de demander une invitation à la 85e édition des 24 Heures du Mans pour une seconde voiture dans laquelle se relaieront Richard Wee, le revenant Hiroki Katoh, présent dans la Sarthe à six reprises entre 1999 et 2008 (5e au classement général avec le roadster Panoz en 2000 comme meilleur résultat) et Alvaro Parente. Le Portugais a disputé l'épreuve mancelle en 2014 (abandon) sur une Ferrari 458 Italia engagée par RAM Racing.  En 2017, l'Irlandais et le Portugais ne seront plus coéquipiers, mais équipiers puisque le trio de l'Asian Le Mans Series a été reconduit pour le FIA WEC : une bonne décision. En effet, la première sortie à Silverstone se soldait par une victoire, certes opportuniste. Dans le tout dernier tour de la course, les deux leaders en LM GTE Am se sont accrochés et Matt Griffin en a profité pour filer vers la ligne d'arrivée qu'il a franchi en vainqueur. En revanche, les trois hommes ont dû se contenter de la troisième place lors de la manche de Spa-Francorchamps, une position qui leur permet toutefois de ne compter que cinq points de retard sur le leader Aston Martin Racing. Aux 24 Heures du Mans, il faudra assurément surveiller la Ferrari 488 GTE n°61 qui pourrait bien s'inviter sur le podium…
 

Pin It