L’équipe américaine Scuderia Corsa a participé pour la première fois aux 24 Heures du Mans en 2015 après avoir gagné une invitation suite à ses résultats 2014 en Tudor United SportsCar Championship et désormais du WeatherTech SportsCar Championship.
 
 
Scuderia Corsa a été fondée en 2011 par Giacomo Mattioli, propriétaire des concessions Ferrari de Bevely Hills, Los Angeles et South Bay, et Art Zafiropoulo, avec lequel il détient Ferrari Maserati Silicon Valley. Le but de cette écurie est d’encadrer les besoins des clients de Ferrari aux Etats-Unis dans le cadre de courses d’endurance, mais aussi du North American Ferrari Challenge Series.  
 
En 2013, Scuderia Corsa remporte les titres Pilotes, Equipe et Constructeur GT pour Ferrari dans le Championnat Grand Am, en catégorie GT. L’équipe s’inscrit dans ce nouveau championnat en 2014, tout comme Bill Sweedler et Townsend Bell, un ancien espoir américain de la monoplace qui a ensuite bifurqué vers l’endurance. Si Scuderia Corsa obtient des résultats moyens aux 24 Heures de Daytona, le duo Sweedler/Bell, en compagnie de Jeff Segal, s’impose en GTD avec la Ferrari 458 Italia de l’ancienne équipe Level 5 Motorsports avant de terminer deuxième des 12 Heures de Sebring quelques semaines plus tard. La paire réitère à Watkins Glen et remporte la North American Endurance Cup (NAEC), mini-championnat regroupant les quatre course longues au calendrier du TUSC.
 
En 2015, Scuderia Corsa engage une Ferrari 458 Italia dans la catégorie GTD (GT Daytona) du TUSC, mais aussi North American Ferrari Challenge Series et Pirelli World Challenge. Les bons résultats du duo Sweedler/Bell dans une Ferrari n’ont pas échappé à la structure californienne, qui le recrute pour la saison 2015. C’est avec une modeste 6e place à Daytona, mais une 3e place à Sebring que la paire, assistée une nouvelle fois de Jeff Segal, déboule aux 24 Heures du Mans, où la Ferrari 458 Italia est ornée du drapeau américain. Cette écurie s’inscrit dans la droite ligne des prestigieuses participations américaines du NART de Luigi Chinetti.
Le trio américain est ravi de découvrir les 24 Heures du Mans, même si le trajet pour assister à la Journée Test, obligatoire pour les pilotes néophytes, n’a pas été de tout repos : le jet privé que Bill Sweedler et Townsend Bell, qui participaient à la manche de Detroit du TUSC le samedi, est arrivé en retard et c’est d’un cheveu qu’ils ont pu monter dans le train vers Le Mans. La semaine du Mans s’est fort heureusement bien terminée pour le trio Sweedler/Bell/Segal qui est monté sur la troisième marche du podium de la catégorie LM GTE Am.
 
Ce n’était que le début de la formidable saison que le duo va vivre ! En effet, bien que le tandem Sweedler / T. Bell n’ait engrangé qu’une seule victoire de catégorie GTD en Virginie, il a décroché le titre Pilotes en fin d’année, tandis que Scuderia Corsa faisait de même au niveau des Equipes, offrant le titre Constructeur à Ferrari.  
 
En récompense, en 2016, Ferrari a confié à Scuderia Corsa l’opportunité de faire débuter la Ferrari 488 dans la catégorie GTLM (GT Le Mans), aux côtés de Risi Competizione. C’est par une quatrième place à Daytona que la nouvelle arme du constructeur transalpin a débuté sa carrière, avant de décrocher une deuxième place sur le mythique tracé de Laguna Seca. En parallèle, la structure poursuit l’aventure en GTD avec la nouvelle Ferrari 488 GTD, mais sans Townsend Bell, qui est aussi commentateur de l’IndyCar Series pour la télévision américaine, et sans Bill Sweedler, qui ont rejoint l’écurie O’Gara Motorsport. Celle-ci a depuis cessé ses activités en compétition, mais leur ancienne équipe continue sur la lancée de 2015 avec une victoire de catégorie aux 12 Heures de Sebring pour le trio Christina Nielsen, qui sera au Mans chez Formula Racing, Alessandro Balzan (tous deux titulaires à l’année) et Jeff Segal. Ce dernier sera de retour dans la Sarthe car le trio des 24 Heures du Mans 2015 s'est reformé l'an dernier. Avec l’expérience de l’épreuve mancelle, en 2016 la Ferrari n°62 faisait partie des favorites et n'a pas déçu avec une victoire claire et nette en LM GTE Am. De retour aux Etats-Unis, uniquement en GTD, l'équipe californienne a poursuivi sur sa lancée et si elle n'a engrangé qu'un seul succès supplémentaire, sur le mythique tracé de Watkins Glen, sa régularité lui a permis de décrocher la couronne Equipes, tandis qu'Alessandro Balzan et Christina Nielsen faisaient de même chez les Pilotes. La Danoise devenant la première femme titrée en IMSA WeatherTech SportsCar Championship.
2017 6265
 
Le début de la saison 2017 a été plus compliqué, Scuderia Corsa étant victime d'un problème mécanique à deux heures de la fin de 24 Heures de Daytona alors qu'elle était en tête de la catégorie GTD. Christina Nielsen et Alessandro Balzan, assistés de Matteo Cressoni, ont ensuite franchi la ligne d'arrivée en deuxième position aux 12 Heures de Sebring deux mois plus tard. Le duo italo-danois est ensuite monté sur le podium lors des trois manches suivantes que Townsend Bell et Bill Sweedler n'ont pas disputé car l'équipe Alex Job Racing dans laquelle ils évoluaient a décidé de se retirer de la compétition. Les deux Américains seront tout de même de retour dans la Sarthe dans l'une des deux Ferrari 488 GTE alignées par Scuderia Corsa, détentrice de deux invitations d'office à la 85e édition des 24 Heures du Mans : l'une pour la victoire l'an dernier et l'autre octroyée par l'IMSA.
Comme en 2016, le trio de la voiture n°62 sera 100 % américain avec le renfort de Cooper MacNeil, qui compte déjà trois participations au double tour d'horloge sarthois, avec une 5e place en LM GTE Pro en 2014 comme meilleur résultat. L'an dernier, la Porsche du natif de l’Illinois avait été contrainte à l’abandon suite à une sortie de piste de Marc Miller dans la soirée du samedi.
La voiture sœur n°65 sera en revanche aux mains d’un trio cosmopolite avec une Danoise, un Italien et un Américain. Christina Nielsen est devenue la première femme danoise à prendre le départ des 24 Heures du Mans en 2016 (6e en LM GTE Am avec Formula Racing) avec Alessandro Balzan et Bret Curtis.  
Première apparition aux 24 Heures du Mans en 2015 et premier podium pour Scuderia Corsa. En 2017, ce ne sont pas une, mais deux voitures que l’écurie basée en Californie alignera pour son troisième engagement sarthois. Une écurie à surveiller tout particulièrement…
 

Pin It