Les débuts de Lamborghini au Mans

Ferrucio Lamborghini est né le 28 avril 1916 sous le signe du taureau. Il s’intéresse très tôt à la mécanique. Après la 2eme guerre mondiale, il fonde un petit garage et utilise le surplus de matériel militaire pour en faire des tracteurs.

 

Les tracteurs ont bonne réputation, et pour prouver la supériorité de ses productions, Ferruccio organise des compétitions de tracteurs pulling. Parallèlement,  il ‘gonfle’ des Fiat et se prépare une Fiat Topolino qu’il pilotera lors des Mille Miglia de 1948.

Le succès de l’entreprise est rapide et le fondateur riche et passionné de belles mécaniques s’offrira les plus belles voitures de l’époque (Ferrari, Mercedes 300 SL, Jaguar). Mécontent de sa Ferrari, il s’en plaindra à Enzo Ferrari qui le snobera. En 1963, il s’entoure de jeunes ingénieurs et fonde ‘Automobili Ferruccio Lamborghini’ à Santa Agata. La firme est spécialisée dans la fabrication de voitures hyper sportives. 350 GTV, Muira, Espada….en concurrence directe avec les voisins de Maranello.

 

En 1973, il vend 51% du capital de l’entreprise à un investisseur suisse avant de se séparer de la totalité en 1974.

 

Ferrucio Lamborghini décède en 1993 à l’âge de 76 ans.

 

La firme changera de propriétaire à plusieurs reprises. En 1989, sous le contrôle de Chrysler, Lamborghini sera le fournisseur moteur de l’équipe Larousse F1 puis de Lotus en 1990.

 

La 1ere apparition d’une Lamborghini au Mans date de 1975. A l’époque, la 400 GT no 34 engagée en GTX et pilotée par Paul Rilly et Roger Le Veve n’avait pas pu se qualifier.

 

Depuis 1998, Lamborghini est devenue la propriété du groupe Volkswagen.

 

L’initiative de l’engagement 2006 revient au Team JLOC sans aucune aide de la maison mère.

 

Le Team JLOC (Japan Lamborghini Owners Club) est né en 1993. L’équipe débute en compétition en engageant une Countach dans le JTCC ( Japan GT Championship). Le team engagera ensuite des Diablo avant de faire confiance à la Murcielago et à la Gallardo.

 

Au palmares de la Murcielago Jloc figure une 3eme place aux 1000 km de Suzuka en 2005 et une victoire aux 1000 km de Suzuka 2006. L’équipe sous la présidence d’ Isao Noritake et avec le soutien du Reiter Ingineering, un préparateur allemand, découvre Le Mans lors de l’édition 2006 en engageant la Murcielago en LMGT1.

24h lemans 2006 53 Lamborghini Murcielago jloc

34eme temps des essais en 4.00.287, la voiture se fera remarquée non par sa robe noire peu attrayante, mais plutôt par la mélodie de son V12.

24h lemans 2006 53 Lamborghini Murcielago jloc

 

Marco Apicella (Ita) (ex pilote F1), K.Yamanishi (Jpn) et Y. Hinoi (Jpn) devront abandonner en vue de l’arrivée, en effet la belle aventure s’arrête à 14h40 peu après Arnage alors que la voiture occupait la 8eme position du groupe. L’abandon est du à un problème de transmission.

 

 24h lemans 2006 53 Lamborghini Murcielago jloc

 

LEMANS 2006   No 53   LAMBORGHINI MURCIELAGO R-GT LMGT1

 

 

Châssis

Tubulaire en acier renforcé de panneaux en carbone ZA9BC10E04LA01063

Carrosserie

Carbone

Suspension

Triangles superposés – Combiné ressort-amortisseur

 

 

Moteur

V12 5990cc alu à 60 degrés – Double ACT – 4 Soupapes par cylindre

Position

Longitudinale centrale arrière

Puissance

Environ 600cv limitée par 2 brides

 

 

Puissance

Environ 600cv limitée par 2 brides

 

 

 

 

Transmission

Boîte séquentielle Hollinger à 6 rapports

 

 

Embrayage

Sachs 3 disques métal

 

 

Freins

Etriers Brembo 6 pistons – Disque carbone

 

 

Pneus

Pirelli 18 ‘’

 

 

Réservoir

100 Litres

 

 

Poids

Mini 1125 Kg

(1) En 1879, le Taureau de combat de race navarraise Murciélago (« chauve-souris »), de la ganadería de Joaquín del Val, a été gracié le 5 octobre 1879, pour sa combativité exceptionnelle, par le matador Rafael Molina et ensuite offert à Antonio Miura. (wikipedia.fr)