LeMans 2002 podiumLa marque Audi a réalisé la course que l'on attendait d'elle. Impeccable de bout en bout, la firme d'Ingolstadt n'a pas seulement réalisé un triplé incontestable et incontesté, elle est aussi rentrée définitivement dans la légende des 24 Heures du Mans.
 
 
 
Devant 220.000 spectateurs Audi a assumé son statut et rentre dans l'histoire.

Vainqueur de la classique sarthoise pour la troisième année consécutive, Audi est seulement le sixième constructeur à réaliser une telle performance. Elle rejoint ainsi Bentley, Alfa-Romeo, Ferrari, Matra et Porsche. Des marques mythiques qui ont écrit la légende du Mans.

Audi fait désormais partie de l'histoire de l'épreuve. Ce troisième couronnement consécutif permet à Audi de détenir définitivement le trophée des 24 Heures. La marque allemande a réussi à dominer la course pendant trois ans : triplé en 2000 avec trois voitures officielles engagées, doublé en 2001 avec deux voitures au départ, et triplé à nouveau cette année, avec à nouveau trois voitures officielles engagées. La n°1 de Pirro-Biela-Kristensen devant la n°2 de Capello-Pescatori-Herbert et la n°3 de Krumm-Peter-Wemer. Une réussite insolente obtenue grâce à un niveau de performance inégalé et une fiabilité sans faille. Depuis son arrivée au Mans en 1999, l'équipe Audi Joest n'a pas connu le moindre abandon.

Autre exploit historique, celui réalisé par l'équipage composé de l'Italien Emanuele Pirro (40 ans), l'Allemand Frank Biela (37 ans) et le Danois Tom Kristensen (34 ans). Ce trio est le premier en 70 éditions à remporter trois fois consécutivement l'épreuve. Ce sont donc eux qui ont imposé l'Audi R8 lors des trois dernières éditions. Avec déjà quatre succès personnels Kristensen peut même lorgner sur le record de victoires de Jacky Ide( (6).

Au pied du podium, l'unique Bentley, de Wallace-Leilzinger-Van de Poele, n'a pas réussi à renouveler sa troisième place acquise l'an passé, mais la présence d'une Audi supplémentaire a rendu cette tâche encore plus difficile. Repoussée à 13 tours de l'Audi victorieuse, Bentley a encore du travail à effectuer. L'écurie britannique, qui a permis à Alain Prost de découvrir Le Mans en l'accueillant dans son stand ce week-end, a tout de même le mérite d'être " le meilleur des autres ". Bentley reviendra en 2003 avec deux voitures et l'intention de s'imposer.

L'équipe française Oreca réalise un beau tir groupé aux 5e et fie places. Une performance remarquable pour une écurie privée ne bénéficiant pas du soutien d'un constructeur. La n°15 de Beretta-Lamy-Comas, devance de quelques secondes la n°14 de Sarrazin-Montagny-Minassian. Derrière l'Audi privée du Team Goh et la Dome de Racing for Holland, pointe la première Cadillac. La n°6 est 9e, la n°7 12e. La Courage Peugeot n°17 de Pescarolo Sport prend une méritoire 10e place.
 
Dans la catégorie LMP 675, il n'y a, comme l'an passé, que deux voitures à l'arrivée. Deuxième en 2001, la WR Peugeot n°25 a cru à la victoire jusqu'à quelques minutes de la fin. Mais une casse de suspension en a décidé autrement. Finalement, la Reynard Lehmann de Noël Del Bello l'emporte. Il s'agit de la même voiture victorieuse l'an passé avec l'équipe ROC.

Corvette a récidivé en LM GTS. Un doublé en 2001, un autre cette année, toujours dans le même ordre : la n°63 de O'Connel-Fellows-Gavin devant la n°64 de Pilgrim-Collins-Freon. La Chrysler Viper n°52 de l'Equipe de France obtient la 3e place. Les Porsche ont une nouvelle fois fait la loi en LM GT. Seules des voitures du constructeur allemand terminent la course dans cette catégorie. L'équipe du Racers Group (n°81) l'emporte devant la n°80 du Freisinger Motorsport, qui termine donc 2e comme en 2001.
 
24h2002 arrivee   24h2002 podium
 24h2002 podium3  24h2002 podium2

Audi reconfirms its dominance and becomes a part of history

In front of 220,000 spectators, Audi has run the race that everyone had expected from them. Perfect from start to finish, the Ingolstadt manufacturer has not only won the race three times in a row in a dominating fashion, it has also become a part of the 24 Hours of Le Mans legend. Winner of the Sarthe classic three times in a row, Audi is only the sixth manufacturer to have achieved such a result, joining the ranks of Bentley, Alfa-Romeo, Ferrari, Matra and Porsche. All of these manufacturers are truly legendary.
 
 
Audi has now become a part of this race's history. The third consecutive win means that Audi will be given the enormous 24 Hours of Le Mans trophy to keep indefinitely. The German manufacturer has dominated the race for the last three years: a trifecta in 2000 with all three works cars, a 1-2 finish in 2001 with two cars entered, and another trifecta this year, with three works cars having taken the start. The #1 team of Pirro-Biela-Kristensen finishes in front of the #2 team of Capello-Pescatori-Herbert, followed by the #3 team of Krumm-Peter-Werner. A stellar performance thanks to an unequalled level of performance and rock-solid reliability. Since the car first raced at Le Mans in 1999, the Audi Joest team has yet to retire a car from the race. Another record was broken by the team of the Italian Emanuele Pirro (40 years old), the German Frank Biela (37 years old) and the Dane Tom Kristensen (34 years old). The trio is the first, after 70 editions of the classic race, to have won three times in a row. With Kristensen having now won the race on 4 different occasions, he comes ever closer to matching Jacky lckx record (6 victories).
 
Just shy of the podium is the sole Bentley, driven by Wallace-Leitzinger-Van de Poele, which was unable to match last year's third-place finish, made all the more difficult this year by having an additional works Audi at the start. Having finished 13 laps behind the winning Audi, the Bentley still has a way to go. The British team, which gave Alain Prost the opportunity to discover the Le Mans classic by inviting him in their pits this weekend, has nonetheless merited the title of gbest of the restD. Bentley will undoubtedly be back in 2003 with two cars in order to challenge for the overall win.
 
The French Oreca team has finished extremely well by completing the race in 5th and 6th place. A remarkable performance for a privately-owned team with no manufacturer support. The #15 car driven by Beretta-Lamy-Comas finished just seconds ahead of the #14 team of Sarrazin-Montagny-Minassian.
 
Just behind the privateer Team Goh Audi and the Racing for Holland Dome cars is the top Cadillac. The #6 car is 9th overall, with the #7 finishing in 12th. The #17 Pescarolo Sport Courage Peugeot finishes in a well-deserved 10th place. In a repeat of last year, there were only two cars in the LMP-675 class that finished the race. Second in 2001, the #25 WR Peugeot was certain of victory with only a few minutes to go before the checkered flag. But a suspension failure was not to let that be. In the end, the Noel Del Bello Reynard-Lehmann took the surprising class win, the same car which had been victorious last year with the ROC team.
 
The Corvette has again taken the LM GTS class by storm. A 1-2 finish in 2001, and the same result this year in the very same order: the #63 car driven by O'Connell-Fellows-Gavin followed by the #64 team of Pilgrim-Collins-Freon. The #52 Equipe de France FFSA Chrysler Viper rounds out the podium.
 
The Porsches have again laid down the law in LM GT. The only cars to finish the race in class were those of the German manufacturer. The Racer's Group #81 car was victorious over the #80 Freisinger Motorsport car, which repeats its finishing position of 2001 in 2nd.