24h2002 14 bPour la première fois de la course, l'Audi n°1 a été victime d'une petite alerte qui a nécessité un arrêt un peu plus prolongé que prévu. Après un premier diagnostic, les mécaniciens du team allemand on décidé de rentrer la R8 dans son stand.
 
 
L'Audi n°1 contrariée dans son plan de marche. Un démarreur défaillant serait à l'origine de cet arrêt inopiné, ce qui arrange bien les affaires de l'équipage de l'Audi n°2 qui a pu revenir à moins d'un tour.

Parmi, les rescapés en prototype, on peut noter un changement de boîte de vitesse sur la Dallara Judd n° 14 qui repasse ainsi derrière l'autre voiture du team, pilotée par Olivier Beretta, Pedro Lamy et Erik Comas, placée 5e.

Chez Oreca, la Chrysler Viper n°52 de la FFSA a elle aussi connu quelques soucis de démarreur qui a contraint les Bleus à passer quelques minutes au stand. Ils ont ainsi perdu la 2e place qu'ils avaient acquis de haute lutte sur la Corvette n°64. Jonathan Cochet, Benoît Tréluyer et Jean-Philippe Belloc sont toutefois parvenus à conserver in-extremis l'avantage sur la Viper n°50 de Larbre Compétition.

En GT, Luc Alphand Aventures a de nouveau fait les frais d'une crevaison à l'arrière gauche, la 5e de la course. Cette fois, il semble que la Porsche n°72 ait déchappé. En tête de la catégorie, la bataille bat son plein et c'est le Racer Group qui a pris l'avantage. La Porsche n° 80 du Team Freisinger, challenger le plus sérieux du team américain pour la victoire de classe, vient d'écoper d'un stop & go parce que le nombre de mécaniciens étaient trop nombreux au moment du ravitaillement. L'écart entre les deux voitures est désormais de 3'08"988. La liste des abandons continuent de s'allonger. La Morgan a dû renoncer pour un problème de moteur, ce qui signifie qu'il n'y a plus d'autres constructeurs à part Porsche en GT.

Enfin, Panoz a annoncé le retrait de ses deux voitures simultanément. Après avoir connu de très nombreux problèmes, la n°11 et la n°12 ne franchiront donc pas l'arrivée.
 
24h2002 14 b  24h2002 alphand 
 24h2002 11  24h2002 12 2

For the first time of the race, the #1 Audi was the victim of a small incident which required a prolonged pit stop. After the initial prognosis, the mechanics decided to push the R8 into its box. A failing starter was found to be the culprit. The time lost allowed the #2 Audi to regain a lot of time, bringing the gap down to less than one lap.

The Oreca crew has now replaced the gearbox on their #14 Dallara/Judd, allowing it to rejoin the race behind its sister car, driven by Olivier Beretta, Pedro Lamy and Erik Comas, currently in 5th place. The #52 FFSA Chrysler Viper has also had its share of starter problems, which robbed the team of precious minutes on the track to complete work in the pits. Consequently, the team has lost its 2nd place to the #64 Corvette which it had fought so fiercely with. Jonathan Cochet, Benoit Treluyer and Jean-Philippe Belloc have retained their lead over the #50 Larbre Competition Viper.
 
Among the GT cars, Luc Alphand has once again blown a tire, this time the left rear, his 5th flat of the race. It appears that the tire has shredded and damaged the #72 Porsche.

The battle continues in the GT class with the Racers Group Porsche currently in the front. The #80 Team Freisinger Porsche, the most serious threat to the American team for the class win, has just been given a stop and go penalty for having too many mechanics working on the car during the last pit stop. The difference between the two cars is now 3:08.988.

The list of retirees continues to grow. The Morgan's run has officially come to an end because of motor problems, which leaves only Porsches in the class. The Panoz has retired both of its cars at the same time. After having suffered through a number of problems, the #11 and #12 cars will not see the checkered flag this afternoon.