24h2002 MG 27Après avoir longtemps donné la réplique aux avant-postes, la MG avait été contrainte de faire un séjour prolongé dans son stand. Depuis, la petite Anglaise effectuait une belle remontée, s'offrant des chronos dignes du rythme des Audi de tête.
 
 
La dernière MG tire sa révérence. Pourtant, une épaisse fumée blanche apparue du côté de Mulsanne semble avoir réduit à néant les derniers espoirs du constructeur de franchir l'arrivée.
 
Alors que les Cadillac effectuaient une course sans anicroches depuis les ennuis survenus en tout début d'épreuve, elles ont été victimes d'une crevaison simultanée. En effet, Christophe Tinseau qui tentait de rattraper la Bentley pour s'emparer de la 4e place a été stoppé net dans son élan quand son pneu arrière droit a explosé à près de 300 km/h du côté d'Indianapolis. Le pilote de la n°6 a littéralement déchiré tout le côté de sa voiture, ce qui a contraint l'équipe américaine à remplacer tout le train arrière. Alors que la n°6 arrivait dans les stands, elle a été bouchonné par la n°7 qui était rentrée au stand suite à une crevaison de l'arrière droit !

Chez Oreca, on a également dû procéder à un changement de train arrière sur la Dallara Judd n°15 qui était au mains de Pedro Lamy.

Si certains connaissent quelques faiblesses au petit matin, les Audi poursuivent leur festival. Rinaldo Capello s'offre même le luxe de boucler un tour canon en 3'33'886 sur l'Audi n°2. La réponse de la n°3 a été quasi immédiate, et Marco Werner a donc signé un temps de 3'34"836 quelques minutes plus tard. Seul ombre au tableau pour la marque aux quatre anneaux, le petit coup de chaud de l'Audi n°5 signalée au ralentie sur le circuit aux alentours de 7h20. En fait, le team japonais qui s'attendait au pire a finalement été agréablement surpris quand il s'est avéré qu'un changement de volant été suffisant pour remédier au problème.

Si le podium semble déjà joué en prototype, en LM GTS la bataille fait rage pour la 2e place entre la Corvette n°64 et la Chrysler Viper n°52 de la FFSA. L'Américaine a pour le moment pris le dessus, mais les Français pourraient profiter de la moindre défaillance.

En GT, la Porsche n°80 du team Freisinger pointe toujours en tête. Enfin, suite au retrait sur casse moteur de la MG n°27, c'est la WR n°25 qui reprend le flambeau en LMP 675.
 
LeMans 2002 MG Pit stop  LeMans 2002 WR LMP675 
 LeMans 2002 Viper FFSA  LeMans 2002 Corvette Racing

After a long battle up front, the MG was forced to pit for a long time to make a number of repairs. Since that time, the MG had been moving through the pack at a furious pace (matching the front-running Audis). But when a large cloud of white smoke came bellowing from the Mulsanne straight, the teams' hopes were sadly dashed.

The Cadillacs' trouble-free run since the problems at the beginning of the race came to an end when both cars had identical blowouts at the same time. Christophe Tinseau, hot on the heels of the Bentley for 4th place, was immediately slowed when the right rear tire blew out at approximately 300 km/h, just before the Indianapolis turn. The driver of the #6 car literally tore apart the side of his car, which forced the American team to replace the entire rear-end. While the #6 car was entering the pits, it was blocked by the #7 car which was also entering the pits with a flat right rear tire !

The Oreca team is also hard at work on replacing the rear-end of their #15 Dallara/Judd, driven by Pedro Lamy.

Although some teams are suffering from problems in the early morning hours, the Audis continue to parade themselves around the track. Rinaldo Capello even posted the fastest race lap, an astonishing 3:33.886 aboard the #2 Audi. The #3 car retaliated by completing a lap in only 3:34.836 just minutes later. The only dark cloud for the team came when the #5 Audi was reported to be slowly making its way back to the pits around 7:20am. Expecting the worst, the Japanese team was pleasantly surprised when the problem was fixed by simply replacing the steering wheel.

While the podium seems to be already set among the prototypes, the battle for 2nd place in LM-GTS between the #64 Corvette and the #52 FFSA Chrysler Viper continues to be fierce. The American has taken the upper hand, but the French team could benefit given any small problem.

The #80 Freisinger Porsche continues to lead the GT class, while the #25 WR takes over the lead in the LMP-675 class following the retirement of the #27 MG.