24h2002 8 2La nouvelle crevaison de l'Audi n°3 a offert sur un plateau, la 3e place de la course à la MG n°26 d'Anthony Reid, de Warren Hugues et de Jonny Kane.
 
 

La R8, déjà victime d'une crevaison de l'arrière gauche pendant le tour de formation, a de nouveau été retardée dans son tableau de marche. Michael Krumm a décidé de lancer la chasse pour rattraper la petite Anglaise et vient du même coup de signer son meilleur temps en course en 3'35"955. La réponse de la MG est immédiate, puisqu'elle signe un 3'38"187 qui est également son chrono le plus rapide.

Derrière, le peloton suit toujours à distance le combat que se livre les voitures d'Ingolstadt. A noter le sursaut de Bentley qui revient progressivement sous l'impulsion d'Andy Wallace qui boucle son meilleur tour depuis le départ en 3'41"994. La seule voiture engagée en GTP, est pointée en 8e place derrière la Dome Judd n°16 du team Racing for Holland.

Avec le refroidissement de la piste, les chronos continuent à tomber, à l'image de la Ferrari Prodrive n°58 qui boucle un tour en 3'57"684. Soit près de 3 secondes de mieux que la Corvette n°63 qui se maintient pourtant dans le même tour.

Après été handicapée par des problèmes de batterie, la Cadillac n°7 est en proie à une surchauffe qui contraint les mécaniciens à intervenir de nouveau sur la voiture. La MG n°27 doit rentrer dans son stand pour vérifier l'alternateur. Plus de peur que de mal pour les Anglais, puisque Kevin McGarrity s'offre le luxe de batailler contre les voitures de tête.

En GT, la Porsche n°80 du team Freisinger conserve l'avantage devant la Porsche n°78 du team PK Sport.

Impressions à chaud : Rinaldo Capello, auteur de la pole, explique : " Malheureusement, la crevaison est intervenue au début du tour et Christian Pescatori a été obligé de faire un trois quarts de tour au ralenti, ce qui nous a fait perdre beaucoup de temps. Nous conservons toutes nos chances, car la course est loin d'être jouée et tout peut encore arriver ".

Pour Nicolas Minassian, pilote sur la Dallara Judd du team Oreca n°14, " la piste est glissante et il faut être attentif à ne pas faire d'erreur. Maintenant, il faut rouler et être régulier et faire le point plus tard " .

Christophe Bouchut, pilote de la Viper Chrysler n°50 de Larbre Competition : " On est content de notre tableau de marche, on passera à l'attaque plus tard. La Ferrari est très forte, elle tourne dans mes temps de qualification. Autant dire que ce n'est pas la peine d'essayer de lutter à armes égales ".
 
24h2002 mg 27  24h2002 audi 3 
 24h2002 audi 2  24h2002 81
 
The latest flat tire on the #3 Audi has allowed the #26 MG driven by Anthony Reid, Warren Hughes and Jonny Kane to take over the final podium position. The R8 that was already the victim of a flat left rear tire during the formation lap has again been slowed by the same problem. Michael Krumm decided to attack the small English car, and quickly posted the car's quickest lap time, 3:35.955. The MG immediately responded by turning its quickest lap time of 3:38.187.

Behind, the pack of cars continues to fall farther behind the battling Ingolstadt cars. The Bentley continues to go quicker, prompted by Andy Wallace's performance when he bested his quickest time with a 3:41.994 lap. The sole GTP car is in 8th place overall, behind the #16 Racing for Holland Dome/Judd. As the track cools, the lap times continue to drop.

The #58 Ferrari posted a quickest time of 3:57.685, nearly 3 seconds quicker than the #63 Corvette, which remains on the same lap. After being handicapped by battery problems, the #7 Cadillac suffered from an overheating problem which required further intervention by the mechanics. The #27 MG has once again pulled into the pits to check on the alternator. Fortunately, all was well, as Kevin McGarrity continues his battle with the cars up front. The #80 Freisinger Porsche retains its lead over the #78 PK Sport Porsche. First impressions:

Rinaldo Capello, winner of the pole position, explains: " Unfortunately, the flat tire occurred at the beginning of the lap, forcing Christian Pescatori to complete three fourths of the lap at an extremely slow pace, thereby losing a lot of time. We're still looking good, as the race is far from over, and anything can still happen ".

Nicolas Minassian, driver of the #14 Team Oreca Dallara/Judd, comments: " The track is very slippery, so it's imperative to be very careful to not make any mistakes. Now we just have to run consistently and we'll take it from there ".

Christophe Bouchut, driver of the #50 Larbre Competition Chrysler Viper: " We're happy with our performance thus far, we'll attack more_later. The Ferrari is very strong, and it's running at the same pace as qualifying, so there's no reason to try to fight them now ".