LeMans 1977Vainqueur du Trophée Daytona-Le Mans l’an passé et leader du championnat d’Allemagne et de la coupe Porsche qu’il détient, Bob Wollek a pour objectif de glaner un maximum de points en coupe Porsche. A 33 ans, c’est sa 7ème participation aux 24 heures.
 

 

Pour multiplier ses chances, Bob Wollek est engagé sur les deux voitures de l’équipe Kremer. Le duo qu’il forme avec John Fitzpatrick est rejoint pour l’occasion par l’ancien pilote de formule 1 Guy Edwards. La seconde voiture de l’écurie de Cologne est confiée à deux français, Gurdjian et ‘Steve’. Le pilote Alsacien est dans un premier temps prévu comme suppléant.
 
No 42 – Groupe 5 - Porsche 935 – Bob Wollek / Guy Edwards / Fitzpatrick/ Nick Faure
No 58 – Groupe 4 - Porsche 934 – Steve / Philippe Gurdjian
 
 
Mercredi 8 juin 1977 - Première séance d’essai
La pluie est ininterrompue et peu de voitures se hasardent en piste. Dans des conditions extrêmement délicates Bob Wollek sur la groupe 5 réalise le 5ème temps absolu en 4’19’’4
 
 
Jeudi 9 juin 1977 – Seconde séance d’essais
 
Groupe 5 n°42 - Fitzpatrick 3’48’’3 – Edwards 3’58’’6 – Faure 3’59’’0 – Wollek 4’05’’8
 
La Porsche 934 connait quelques ennuis d’injection et un turbo qu’il faut changer.
Dans la seconde partie de la séance, Wollek réalise le meilleur temps des GT en 3’59. C’est le seul pilote de la catégorie à descendre sous la barre des 4 min au tour.
Une biellette de direction avant cassera juste après.
 
Groupe 4 –n° 58 – Wollek 3’59’’0 – ‘Steve’ 4’18’’9 – Gurdjian 4’25’’0
 
« Kremer m’a demandé de partir sur la 934 parce qu’elle a plus de chances d’être à l’arrivée. Mon objectif est de terminer en bonne place pour tenter d’enlever le Trophée Daytona-Le Mans comme l’an passé. Pour le moment je suis troisième, mais Finotto et Facetti ne sont pas là. Mon principal adversaire sera Hurley Haywood. Je suis également là pour marquer des points à la Coupe Porsche. Pour le moment je suis en tête avec une petite avance sur Rolf Stommelen qui dispute le Championnat d’Allemagne sur une voiture de l’écurie Loos ».
 
 
Samedi 11 juin
 
15h53 Suivant la voiture du Directeur de course, les bolides s’élancent pour le tour de reconnaissance.
16h00 Bob Wollek au volant de la 934 s’élance depuis la 17ème position de la grille.
16h59 Wollek ravitaille et cède la place à Steve. L’équipage est en 12ème position et surtout 1ere du groupe IV.
17h00 La Porsche 42 pilotée par John Fitzpatrick abandonne sur casse moteur. Cette Porsche devait être conduite par Bob Wollek mais son patron d’écurie a conseillé au pilote Strasbourgeois de figurer comme pilote n°1 sur la Porsche 934 jugée plus fiable.
17h40 Steve rentre prématurément pour faire changer l’arbre de transmission arrière droit.
La Porsche n° 60 de Florian Vetsch, Claude Haldi et Angelo Pallavacini prend la tête du Groupe 4.
 
24h du Mans 1977 Porsche 934 Wollek Gurdjian Steve
 
17h52 Gurdjian prend le relais et repart des stands.
19h05 Après ravitaillement, Wollek reprend le volant
20h12 Ravitaillement et changement du bras de suspension avant droit.
20h30 Steve ressort des stands.
20h40 Changement de la roue avant droite.
20h42 Wollek reprend le volant.
21h40 Ravitaillement, Gurdjian repart.
22h03 Gurdjian revient au stand et se plaint de vibrations à l’arrière gauche, il repart à 22h07
0h34 Steve ravitaille et repart.
1h00 Suite à des soucis de cardans, la Porsche n°60 qui menait la catégorie rétrograde. Le trio Servanin, Hummel, Ferrier sur la Porsche n°59 prend la tête devant la Porsche Kremer bien remontée.
1h11 Wollek reprend le volant.
2h20 Wollek ravitaille et repart mais s’arrête dans le tour suivant pour faire changer sa roue AV gauche.
2h48 ravitaillement, Wollek repart
2h55 Bob Wollek se plaint de vibration à l’arrière. Il reprend la piste à 3h00
3h05 Wollek s’arrête à nouveau. On renforce le point d’ancrage du triangle de suspension – 30 minutes d’arrêt
3h37 Wollek ressort des stands
4h44 Après 3h30 au volant, Wollek le cède à Steve
5h59 Steve rentre et Wollek regagne la piste La pluie tout d’abord très fine fait son apparition.
Les soucis de boite de la Porsche 59 profitent à Wollek qui s’installe en tête de son groupe.
6h05 Wollek fait monter des pneus pluie
7h25 Revaillement, Wollek reste au volant
8h35 Wollek rentre et cède sa place à Gurdjian
9h51 Ravitaillement, Steve repart
10h43 Ravitaillement sans changement de pilote
12h01 Ravitaillement, Wollek reprent la piste
 
 
16h00 Après 4.066,070 km, la porsche 934 passe la ligne d'arrivée.
 
Après 12 heures de conduite dont 3h30 d’affilée, Bob obtient son meilleur classement au Mans avec une 7ème place au général et surtout une victoire en Groupe IV.
 
Concernant les soucis mécaniques du début de course, Bob Wollek témoigne :
 
« L’an dernier, nous avions souvent été stoppés par ce problème. Compte tenu de l’expérience passée, les mécaniciens avaient déjà renforcé cette faiblesse, mais cela n’a pas suffi. En fait, dans l’ensemble nous avons bénéficié de l’expérience de l’an dernier car nous ne fûmes jamais freinés par une panne vitale ».
 
Au-delà de ce trophée, le plus important c’est le gain de 18 points supplémentaires à la Coupe Porsche.