Hubert StriebigQuatre pilotes alsaciens sont engagés aux 45èmes 24 Heures du Mans 1977. Tous y ont déjà participé.

Une fois pour Mariane Hoepfner qui fera équipe avec Christine Dacremont sur une Lancia Stratos, six fois pour Bob Wollek et trois fois pour les inséparables Hubert Striebig et Hugues Kirschhoffer.

 



Le Wissembourgeois Hubert Striebig dispose de deux voitures, deux Porsche aux couleurs BP. Sa traditionnelle Carrera RSR 3,2L qu'il partage avec Guy Chasseuil et son Président d'écurie Hugues Kirschhoffer lequel ne sort plus de sa retraite d'Innenheim que pour les 24 Heures du Mans et un modèle 3 litres qui sera pilotée par Annie-Charlotte Verney, Dany Snobeck et René Metge. Jean Belliard un moment envisagé pilotera la Porsche de Thierry Perrier.

Les voitures sont engagées dans le Groupe 5 'Voitures de Production Spéciale'. Ce groupe ne comprend que des Porsche avec ou sans turbo.

La principale crainte du sociétaire du Racing est de ne pas réussir à qualifier son ancienne Porsche car même gonflée à 3,2L, elle est moins performante que les 935 Turbo. A défaut de vitesse pure, la Porsche no 49 devrait pouvoir se mettre en valeur grâce à une fiabilité sans doute supérieure. La RSR à la carrosserie 'silhouette' 935 préparée par Louis Meznarie à l'origine orange est repeinte en rouge pour les 24 heures.



Mardi 7 Juin. Les voitures 47 et 49 figurent parmi les premières à se présenter au pesage.

Les essais
Guy Chasseuil et Hubert Striebig n'ont eu l'occasion de piloter ensemble qu'une seule fois, c'était lors des 6 Heures de Silverstone 1976.

Mercredi 8 Juin
La pluie ne cesse de tomber et peu de voitures prennent la piste.

4'37''3 Le 15ème temps obtenu par Guy Chasseuil durant la première séance d'essais rassure l'équipe. La 49 se contente d’un tour en 5’0’’00

Jeudi 9 Juin
La météo est plus clémente et les chronos sont nettement améliorés.

47 Verney 4'25''0 - Metge 4'25''8 - Snobeck 4'22''6 - Striebig
49 Chasseuil 4'17''4 - Striebig 4'20''5 - Kirschhoffer 4'44''0 - Verney

La Porsche 49 partira de la 33ème position sur la grille et la Porsche 47 partira de la 38ème position



affiche 24h du Mans 1977La course

Renault et Porsche sont les vedettes de cette édition. Dans le Groupe V, la Porsche 935 n°41 de l'usine ainsi que les 935 Gelo et Kremer semblent inabordables.

 

16h51 Hubert Striebig s'arrête au stand pour faire resserrer le berceau du moteur et laisse le volant à Guy Chasseuil qui repart dans la minute suivante.

18h25 Sur la Porsche Carrera 47 René Metge qui est à la troisième place du groupe s'immobilise à Mulsanne. Après 30 minutes de mécanique, René Metge parvient à faire repartir sa voiture à petite vitesse. Arrivé au stand, les mécanos décèlent un problème d'allumage. Après cet arrêt supplémentaire de 35 minutes, Dany Snobeck reprend la piste. La voiture plonge à la 41ème place au classement général. Les ennuis vont hélas s'accumuler.

19h00 La Porsche 49 est en 24ème position.

Guy Chasseuil puis Hugues Kirschhoffer mènent bon train et remontent au classement.

20h13 Dany Snobeck revient au stand pour faire changer le cardan avant gauche. 20h26 il ressort des stands.

21h00 La Porsche 49 est en 18ème position et 3ème de son groupe

21h09 Fin de l'aventure pour la Porsche 49 qui abandonne sur rupture de la culasse au niveau du 6ème piston. La casse a sans doute pour origine un problème de refroidissement.

21h45 René Metge profite du ravitaillement de la 47 pour faire refixer le rétroviseur. 6 minutes supplémentaires s’échappent.

0h14 Nouveau changement du cardan ARG pour la Porsche 47. Le pite quitte les stands à 0h40

Mi-course La Porsche 47 est à la 26ème place et il ne reste plus que 3 voitures du groupe en piste.

9h56 Hubert Striebig vient prêter main forte à l'équipage de la Porsche 47 et saute dans le baquet.

12h09 Ravitaillée depuis peu, la Porsche revient au stand. Après une dépose complète du moteur, on change la boite de vitesses.

Malgré les multiples ennuis mécaniques, Hubert Striebig aura le privilège de passer sous le drapeau à damiers en 18ème position au classement général.

L'équipage des 4 pilotes se classe même à la seconde place du groupe V derrière la superbe 935 no 40 du Team JMS, tous les autres concurrents ayant abandonnés majoritairement suite à des casses moteurs.
 

 


Bibliographie

Dernières Nouvelles d'Alsace / Bernard Delattre