Le Champagne du vainqueur

24h mans 1966 Podium FordAprès l'arrivée, après les Hymnes, après les trophées, les pilotes empoignent une bouteille de Champagne, la secouent et arrosent tout le monde. Tout est parti du GP de France de Formule 1 le 2 juillet 1950 avant de jaillir aux 24h du Mans en 1966.

 

C'est en 1950 qu'est créé le 1er Championnat du Monde de Formule 1. Le Grand Prix de France est sponsorisé par deux grands amateurs locaux de courses automobiles Paul Chandon Moët et son cousin le Comte Frédéric Chandon de Brailles. Le choix du circuit pour cette course de prestige exceptionnel se justifiait par 25 années de courses automobiles organisées à Reims. Le Grand Prix de France se dispute le 2 juillet 1950.  C'est le légendaire Juan-Manuel Fangio sur Alfa Romeo qui gagne et qui recoit des mains de Paul Chandon Moet et de son cousin le comte Frédéric Chandon de Brailles, des producteurs locaux et par la même occasion amateur de vitesse, un géroboam de Moet et Chandon.

 Après l'arrivée, Fangio garde avec lui le précieux flacon sans l'ouvrir pour le boire plus tard avec ses amis. Ce rituel perdure sur toutes les courses jusqu'en 1966.



C'est aux 24 heures du Mans 1966 que va naitre la légende

1966 Porsche 30 Victoire à l'indice pour siffert

Cette année c'est l'anglais Colin Davis et le suisse Jo Siffert qui remportent l'épreuve à l'indice de performance sur une Porsche. A l'arrivée le Champagne est là, mais les organisteurs ont oublié de le mettre au frais.

1966 champagne  pour siffert

Au moment des hymnes le bouchon saute accidentellement et le précieux liquide touche les pilotes qui arrose du coup tout le public massé au pied du podium. C'est bon, c'est raffraichissant et surtout, c'est spectaculaire.

 

24 heures du Mans 1967

L'annee suivante en 1967, la victoire revient a l'americain Dan Gurney sur Ford. Cette fois, les organisteurs ont pris soins de lui offrir un magnum bien frais mais ce nostalgique secoue la bouteille avec violence pour reproduire l'incident de 1966 sous les bravos et les houras de la foule.

Le Mans 1967 Dan Gurney victoire au champagne    lm1967 Dan Gurney

 

Jo Siffert, l'arroseur arrosé

Siffert, à nouveau vainqueur à l'indice mais cette fois-ci en compagnie de Herrman sera l'un des premiers douché.

lm1967 Dan Gurney arrose    lm1967 l'arroseur arrosé

 

Depuis, la douche de champagne s’est généralisée sur presque tous les podiums de sport automobile, sauf aux 500 miles d’Indianapolis, où c’est une bouteille de lait qui est offerte au vainqueur (en 1936, Louis Meyer, premier pilote à gagner l’épreuve à trois reprises, avait demandé cette boisson après l’arrivée pour se désaltérer), au Grand Prix de Bahreïn où le champagne est remplacé par un jus de fruit pétillant (L’alcool est en effet prohibé au royaume de Bahreïn, pays musulman) et en Floride ou le jus d'orange est roi.

 

A consulter

Champagne et Sport Automobile

 

Pin It