FIA/WEC Nouvelles mesures pour la super-saison 2018-2019

Un titre redéfini en LMP1 pour le Championnat du Monde

Suite à une réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA à Paris, les décisions suivantes ont été confirmées concernant la Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA.

 

Bientôt sera lancée la saison 2018-2019, une toute nouvelle ‘’Super Saison’’, déjà historique puisqu’elle intégrera deux fois les 24 Heures du Mans, dont l’édition 2019 (15-16 juin) d’ailleurs, terminera en apothéose le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (FIA WEC).

Inédite, cette Super Saison verra aussi l’introduction de nouveautés au règlement.

 

Un titre redéfini pour la catégorie LMP1

Dans la catégorie LMP1 (hybride et non hybride) verra le titre de Champion du Monde attribué à une équipe et non plus à un constructeur. De plus, désormais, c’est la voiture du team la mieux classée qui marquera les points comptant pour le titre du championnat du monde des équipes.

Dans cette catégorie LMP1, l’ACO s’est fixé trois priorités : accueillir toujours plus de constructeurs mais aussi attirer les équipes privées, encadrer les budgets et conserver ce caractère technologique ‘’avant gardiste’’.

Concernant les constructeurs, ils ne sont pas autorisés à engager des voitures non hybrides, mais ils peuvent fournir des moteurs à des écuries privées. Le ‘’branding’’ ou l’appellation d’une machine non hybride est possible, sous certaines conditions, pour un partenaire, incluant un constructeur.

Les équivalences de technologie (entre les moteurs atmosphérique ou turbo) sont désormais officialisées. Le règlement LMP1 actuel sera applicable au minimum trois saisons (dont une saison avec les voitures conformes au nouveau règlement actuellement à l'étude).

 

Des arrêts aux stands plus intenses

A partir de 2018, le spectacle sera également à suivre dans les stands. Désormais, les équipes pourront simultanément changer les pneumatiques et ravitailler, contrairement aux années passées. Les temps des arrêts aux stands seront donc différents, ce qui impactera la stratégie de course.

 

Une Super Saison et une nouvelle attribution de points

Pour les épreuves de 6 heures, l'attribution des points reste identique à 2017. Pour les 24 Heures du Mans, 50% de points supplémentaires seront attribués par rapport au barème des épreuves de 6 heures. Pour Sebring, 25% de points supplémentaires seront attribués par rapport au barème des épreuves de 6 heures.

 

Pierre Fillon, Président de l'Automobile Club de l'Ouest : "Le format de la Super Saison 2018-2019, assorti du nouveau système d'attribution de points suivant les différentes épreuves ainsi que la notion d'une seule voiture, la mieux classée au sein d'une même équipe, garantit un championnat disputé et une compétition intéressante entre les équipes. La structure de ce nouveau championnat s'annonce prometteuse."

Gérard Neveu, Directeur Général du FIA WEC : « En attendant le très prometteur règlement 2020, ce nouveau règlement ainsi que les nombreux retours positifs que nous avons déjà reçus de la part de nos concurrents quant à la Super Saison, sont les garants d’un niveau de compétition incroyable en LMP1. Avec pas moins de cinq constructeurs en LMGTE Pro, et un intérêt croissant des gentlemen drivers en LMP2 et en LMGTE Am, tous ces éléments semblent positifs pour les fans de l’endurance en particulier et pour le sport auto en général. À très vite en 2018 ! »

 

LeMans

 
United Kingdom(Great Britain)A redefined LMP1 World Championship title confirmed

Following a meeting today of the FIA World Motor Sport Council in Paris, the following decisions were approved regarding the 2018-19 FIA World Endurance Championship Super Season.

The 2018-2019 season will soon be with us. It’s a completely new Super Season, which is already historic as it will include two 24 Hours of Le Mans, whose 2019 staging will bring down the curtain on the FIA World Endurance Championship (FIA WEC) in a blaze of glory!

This Super Season is completely new, and will also see the introduction of some new regulations which were today approved by the FIA World Motor Sport Council.

 

A redefined title in LMP1

In LMP1 (hybrid and non-hybrid), the world championship title will now be awarded to a team and no longer to a manufacturer. In addition, from now on only the highest-placed car within a team in each race will score points towards the world championship for teams’ classification.

In the LMP1 category, the ACO, regulator for the WEC, has set three priorities: welcome more manufacturers and attract private teams, control budgets and retain its avant-garde technological character.

Although manufacturers are not allowed to enter non-hybrid cars in the WEC, they can supply engines to private teams. Branding a non-hybrid car is possible under certain conditions for a partner, including a manufacturer.

The technological equivalence between normally-aspirated engines and turbos have now been made official. The current LMP1 regulations will be applied for a minimum of three seasons (including one season with the cars complying with the new regulations currently being drawn up).

 

More exciting pit stops

From 2018 onwards, the spectacle in the pits will also be the focus of attention. Unlike past years, the teams will be able to change tyres and refuel at the same time. Thus, the time spent in the pits will be different, which will impact on race strategy.

 

A Super Season, and a new allocation of points

For 6-hour races, points will be allocated as in 2017. For the 24 Hours of Le Mans an additional 50% of the points for 6-hour races will be allocated. For Sebring an additional 25% of the points for 6-hour races will be allocated.

 

Pierre Fillon, President of the Automobile Club de l’Ouest: “The format of the 2018-2019 Super Season and the new system of allocating points depending on the different races as well as the notion of a single car, the highest placed of two entries entered by the same team, guarantees a hotly-contested championship and close competition between the teams. The structure of this new championship looks promising.”

Gérard Neveu, CEO of the FIA WEC: “While we wait for the very encouraging 2020 regulations, these new regulations for 2018-19, together with the positive feedback we have had from teams about the Super Season, will guarantee an incredible level of competition in LMP1. With no fewer than five GT manufacturers in LMGTE Pro, and increased interest at this stage from gentleman drivers in LMP2 and LMGTE Am, things are looking good for fans of endurance racing in particular, and motorsport in general! We can’t wait for 2018 to arrive.”

Back to Top